ActualitéBusiness

[Infographie] Les chiffres clés de la nouvelle bulle internet ?

Gplus.com vient de publier une infographie qui recense quelques données essentielles pour argumenter sur la perspective ou non d’un nouvelle bulle internet. A l’heure où le montant des levées s’envole dans la Silicon Valley ( ex: 138 M$ début mai  pour Gilt, le leader US des ventes privées), à l’heure où:

  • Microsoft rachète Skype pour 8.5 B$
  • LinkedIn entre en bourse et atteint une valorisation de 8.9 B$
  • Facebook vaut plus que Disney avec une valorisation estimée au minimum à 75 B$
  • Groupon pourrait être valorisé à 25 B$ lors de son IPO…

il n’est pas aberrant de se poser sérieusement la question d’une potentielle nouvelle explosion de bulle.

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

4 commentaires

  1. C’est surtout Color.com qui me fait penser à une nouvelle bulle : un concept assez spécial (ne montrer des photos qu’aux personnes à proximité géographique du lieu où elles sont prises), qui risque d’être complexe à monétiser et qui fait une énorme levée de fond (45 millions, c’est beaucoup, même en Californie) sans avoir un site un minimum fonctionnel mais juste un concept.

  2. On peut effectivement se demander sur quoi repose ces valorisations surtout quand une entreprise n’a encore aucun business model.
    On valorise beaucoup par rapport aux nombres d’utilisateurs d’un site internet mais sans prendre en compte la qualité de l’information recueillie sur celui-ci.

[Infographie] Les chiffres clés de la nouvelle bulle internet ?
Loi Avia, Twitter : La régulation des plateformes numériques au cœur des débats
Navigation: des drones au cœur du nouveau système anti-mines franco-britannique
[Webinar] Les 6 clefs pour optimiser sa gestion de contenu en entreprise
Après son accrochage avec Twitter, Trump veut limiter la protection dont bénéficient les réseaux sociaux
Innovation frugale : comment mieux innover avec moins de ressources
Tesla autorise Elon Musk à réclamer près de 775 millions de dollars pour sa première paie
Copy link