ActualitéMarketing & Communication

[Infographie] Top 10 des collectivités les plus actives sur les réseaux sociaux

L’Institut Edgar Quinet vient de publier la 3ème édition de son baromètre sur les collectivités territoriales et les réseaux sociaux. Top 10 des régions, des départements et des villes sur Facebook, activité sur Twitter… Cette enquête, portant sur le mois de mai dernier, met en lumière le dynamisme, ou non, des collectivités territoriales sur les médias sociaux.

L’infographie suivante, réalisée via la plateforme Visual.ly, recense les principaux enseignements de cette étude,

 

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

9 commentaires

  1. Vous êtes sérieux là ??

    Marseille n’est pas sur Facebook parmi les 10 villes les plus présentes ?!

    Soyons sérieux…

    1. Bonjour, pour apporter des réponses à votre commentaire :

      – La page Facebook de la commune de Brive n’est pas prise en compte dans notre infographie, car comme pour Twitter nous n’évaluons que les villes de plus de 86000 habitants, soit les 50 plus grandes villes de France.

      – En ce qui concerne la Corrèze, la page que vous citez est l’institution « tourisme du département » qui est différente du conseil général du département. ( CG : http://www.correze.fr )

      Merci pour vos réactions !

  2. C’est une belle conneries… Déjà la région Centre via sa page « Au fil du val de Loire » compte 10 000 fans. Idem la Bretagne comptabilise bien plus de fans… bref, c’est joli, mais pas très pertinent

    1. Bonjour,

      nous évaluons les pages facebook officiels mis en avant sur les sites des collectivités. Dans le cadre de la région Centre, nous nous basons sur la page : http://www.facebook.com/Region.Centre.fr

      Concernant la Bretagne, la bretagne ne semble pas investir Facebook dans sa stratégie de communication.

      Nous faisons constamment évoluer notre baromètre, nous sommes donc à l’écoute des réactions. N’hésitez pas à revenir vers nous pour plus d’information.

      Cordialement.

  3. Peut-être qu’une analyse exprimée en %age aurait été plus pertinente,
    plus d’habitants à Paris, normal qu’il y ai plus de monde sur le facebook de paris …

    1. Effectivement, bonne remarque. Nous y avons pensé toutefois, les %age d’abonnements en fonction de la population sont très (trop?) faibles.

      C’est donc plus un choix esthétique pour le baromètre et quantitativement plus impactant de garder les chiffres bruts.

      A noter que d’ici peu, une annexe à notre baromètre mettra l’accent sur le qualitatif plutôt que sur le quantitatif. On retrouvera donc une sensibilité différente avec un classement plus proche de l’engagement et de l’usage que de la popularité d’une collectivité.

  4. Bravo, une démarche intéressante mais il faut être plus complet. Lyon est indiqué 2e sur Facebook mais ce n’est pas la page de la ville de Lyon que vous avez étudié. Vous avez pris celle de Only Lyon, la marque territoriale regroupant plusieurs acteurs et portée par l’agence de développement économique. En propre, la ville de Lyon n’a pas de page et ne devrait pas être présente …

    Ou alors dans ce cas il faut faire de même avec les autres territoires à l’image de Reims qui est largement présent au travers de la page Invest in Reims. Celle-ci serait alors 8e dans votre classement.

Bouton retour en haut de la page
[Infographie] Top 10 des collectivités les plus actives sur les réseaux sociaux
[Made in océan Indien] Quelle est cette startup mauricienne qui veut digitaliser le secteur médical africain?
La stratégie du média Brut pour séduire les jeunes à l’international
Comment gérer les files d’attente avec le numérique?
FinTech: pourquoi Stripe s’allie à des banques traditionnelles comme Goldman Sachs et Citigroup
Face à la Chine, les États-Unis poursuivent leur révolution technologique militaire
covid
Cyberattaque: la chaîne logistique des vaccins contre le coronavirus prise pour cible, révèle IBM