/ InsidersActualité

[INSIDERS] Alix Poulet succède à Céline Lazorthes à la tête de Leetchi

#FinTech: Alix Poulet devient CEO de Leetchi

Crédits : Leetchi.

C’est une page qui se tourne au sein de Leetchi. Après avoir fondé en novembre 2009 la plateforme de cagnotte en ligne et dirigé la société jusqu’à aujourd’hui, Céline Lazorthes va se mettre en retrait. Elle conservera cependant son titre de présidente du directoire du groupe Leetchi, qui comprend notamment la solution de paiement MangoPay, dédiée aux marketplaces et aux plateformes de financement participatif. L’entreprise a été rachetée par Crédit Mutuel Arkéa en septembre 2015 dans le cadre d’une opération qui dépasse les 50 millions d’euros.

Après avoir rejoint Leetchi en février 2017 au poste de Chief Operating Officer, Alix Poulet prend aujourd’hui la tête de l’entreprise. Dans ses nouvelles fonctions de CEO, elle sera chargée de piloter le développement du service de cagnotte en ligne en France et à l’international. Avant de rejoindre Leetchi, Alix Poulet a dirigé e-Citizen, marketplace de produits écologiques et sains qu’elle a co-fondée en juin 2009 avec Thomas Lang.

#Cryptominute: Bitpay lève 40 millions de dollars auprès de Menlo Ventures

Bitpay, opérateur de paiement en bitcoin et bitcoin cash à destination des entreprises, a conclu un tour de série B, d’un montant de 40 millions de dollars. A noter, la participation dans l’opération de Menlo Ventures  – la première dans la cryptosphère pour ce VC californien qui a notamment investi dans Uber et Roku – , auprès d’Aquiline Technology Growth, G Squared, Nimble Ventures et Capital Nine.

Bitpay souhaite utiliser ce financement pour déployer ses activités en Asie, recruter de nouveaux ingénieurs, acquérir des licences règlementaires et des technologies.

Crédit : Roman Pyshchyk Shutterstock

Bitpay annonce avoir traité en 2017 l’équivalent d’un milliard de dollars en volume de paiements. Le principal concurrent de Bitpay est Coinbase qui, en plus de ses services de portefeuille et de place de marché, offre également un service B2B de traitement de paiement en cryptomonnaie.

#CambridgeAnalytica: Mark Zuckerberg répond à Tim Cook

Mark Zuckerberg et Tim Cook ne partiront pas ensemble en vacances. Et pour cause, le patron de Facebook n’a que très peu goûté les propos de l’homme fort d’Apple à l’égard de son réseau social englué dans l’affaire Cambridge Analytica. Fin mars, Tim Cook avait pris la parole à l’occasion d’un entretien mené par Chris Hayes de MSNBC et Kara Swicher de Recode pour affirmer qu’il ne se serait jamais retrouvé dans la situation de Facebook et dénoncer le modèle économique du réseau social. «La vérité, c’est que nous pourrions gagner une tonne d’argent si nous monétisions notre client – si notre client était notre produit. Mais nous avons choisi de ne pas le faire», avait ainsi déclaré Tim Cook.

Crédits : Facebook.

Réputé pour sa discrétion, Mark Zuckerberg n’aura finalement pas attendu longtemps pour riposter. Dans un long entretien accordé à Ezra Klein sur Vox, le fondateur de Facebook a taclé à son tour Tim Cook. «Il faut dépasser ce syndrome de Stockholm et ne pas laisser des entreprises, qui font beaucoup d’efforts pour vous faire dépenser beaucoup d’argent, vous convaincre qu’elles s’occupent mieux de vous que les autres. C’est ridicule», estime-t-il. Et de renchérir en estimant qu’Apple est avant tout une entreprise réservée aux riches : «Si l’on veut construire un service qui n’est pas seulement utilisé par les riches, il faut le rendre abordable.» Voilà les produits de la marque à la pomme, l’iPhone X en tête, rhabillés de la tête au pied par Mark Zuckerberg.

Décidé à ne pas se laisser faire, le milliardaire américain devra au moins se montrer tout aussi énergique face au Congrès américain qui souhaite l’interroger dans le cadre de l’affaire Cambridge Analytica. Pour rappel, cette société britannique est accusée d’avoir siphonné les données personnelles de près de 50 millions d’utilisateurs de Facebook pour les mettre au service de la campagne de Donald Trump.

#eSanté: CorWave reçoit près de 3 millions d’euros pour sa nouvelle pompe d’assistance cardiaque mini-invasive

Nouvelle étape dans le développement de CorWave. La société française, qui développe des dispositifs d’assistance cardiaque implantantes, vient d’obtenir un financement de 2,92 millions d’euros après avoir été lauréat de la deuxième phase du Concours mondial de l’innovation, financé par le Programme des investissements d’avenir (PIA) et opéré par Bpifrance, dans la catégorie «Silver Economy».

Crédits : Shutterstock.

Ce financement vise à accélérer le développement d’un nouveau type de pompe d’assistance cardiaque mini-invasive qui s’adresse aux patients âgés souffrant d’insuffisance cardiaque chronique. Cette nouvelle pompe, baptisée «Nemo», est conçue dans le cadre du programme NovaPulse. «Le programme NovaPulse ouvre la voie à une implantation moins invasive particulièrement adaptée aux seniors qui sont souvent trop fragiles pour une assistance totale», explique Louis de Lillers, directeur général de CorWave.

Vous désirez en savoir plus sur l’esanté ?
FrenchWeb organise son FrenchWeb Day Esanté le 12 avril

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This