/ InsidersActualité

[INSIDERS] L’incubateur Founders Factory débarque à Paris

#FinTech:l’incubateur Founders Factory débarque à Paris

L’incubateur britannique Founders Factory s’allie avec Aviva France pour épauler les start-up françaises. Lancé à Londres en 2015 par Brent Hoberman et Henry Lane Fox, Fouders Factory est un accélérateur de start-up qui revendique le développement d’une centaine d’entreprises. Présent à Londres et à Johannesburg, l’incubateur britannique s’exporte désormais à Paris, avec le soutien d’Aviva France.

Founders Factory
Crédit : Founders Factory

Founders Factory Paris se spécialise pour le moment dans les start-up FinTech, expertes en ingénierie, data sciences, développement commercial ou encore financier, bien que son offre soit étendue à d’autres secteurs. L’incubateur s’engage à développer une centaine des start-up françaises dans les cinq prochaines années. La structure aura un modèle bicéphale, avec d’un côté un programme d’accélération de six mois proposé aux entreprises existantes, et de l’autre un start-up studio pour créer de toutes nouvelles start-up dans divers secteurs. Les jeunes pousses accompagnées seront encadrées par une équipe de 50 personnes. L’entrepreneur et investisseur Albin Serviant a été désigné comme directeur de cette filiale parisienne.

Les start-up bénéficieront du réseau de Founders Factory, qui peut se targuer du soutien de grandes entreprises telles que L’Oréal, easyJet, Aviva, le groupe Guardian Media, CSC, Holtzbrinck, Marks & Spencer et Standard Bank. Aviva France, qui a déjà collaboré avec Founders Factory, est l’un de de ses premiers investisseurs. Gilles Pavie-Houdry, Directeur de la stratégie d’Aviva France et responsable du fonds Aviva France Ventures commente d’ailleurs: «L’innovation est au cœur de la stratégie d’Aviva France. Notre investissement dans Founders Factory Paris ajoute une nouvelle dimension à notre engagement de soutien de l’innovation en France, à travers l’accélération et l’incubation de jeunes entreprises de la Fintech.»

#TravelTech: Supertripper lève un million d’euros pour optimiser la gestion des voyages d’affaires

La start-up de gestion de voyage d’affaires Supertripper lève un million d’euros à l’occasion d’un tour de table mené par UL Invest, avec le soutien de 50 Partners. Lancé en 2015 par Maxime Pialat et Hugo DemorgeSupertripper propose de simplifier les étapes inhérentes aux déplacements professionnels.

La plateforme facilite et adapte les réservations, de l’hôtel à la location de voiture en passant par les vols et le train, tout en centralisant les dépenses pour les entreprises. Supertripper s’adresse avant tout aux PME et ETI. « L’objectif ambitieux que l’on s’est fixé est d’atteindre un taux d’adoption de 90% au sein des entreprises pour permettre une maîtrise totale du budget voyage tout en contribuant à l’épanouissement des collaborateurs», explique Maxime Pialat. La start-up française revendique 20 000 utilisateurs sur sa plateforme dont Nafnaf, Kapten, ou encore Thalys.

Avec ce financement, Supertripper ambitionne de développer sa plateforme en créant de nouveaux algorithmes pour personnaliser davantage l’expérience des utilisateurs. Supertripper souhaite également étendre ses services et renforcer son équipe.

#Cinéma: PocketStudio lève 800 000 euros pour donner un nouveau souffle à la production 3D

PocketStudio lève 800 000 euros à l’occasion d’un tour de table mené par Elaia et 360 Capital. Lancé en 2017 par Jean-Colas Prunier, qui a auparavant supervisé la création de contenus 3D pour des blockbusters comme Avatar, le Seigneur des Anneaux, ou encore les Gardiens de la Galaxie, PocketStudio propose une plateforme collaborative sur le modèle de Google Docs.

«Cela fait plus de 25 ans que je travaille dans cette industrie et pour certains des plus grands studios de cinéma du monde, et il m’a semblé que si la technologie a beaucoup évolué, les paradigmes sur lesquels les outils que nous avons utilisés dans la production n’ont pas changé depuis la création de Pixar. Il est temps que nous commencions à travailler sur la prochaine génération d’outils 3D en utilisant le meilleur de la technologie d’aujourd’hui, en tirant parti des infrastructures cloud, des nouveaux médias tels que l’AR et la RV, des appareils grand public et la technologie GPU.» explique Jean-Colas Prunier.

Crédit : PocketStudio

Cet outil permet de créer un espace de travail commun, tout en réduisant les coûts et délais de production. La start-up a pour objectif de favoriser la création de contenu en rendant sa plateforme accessible au plus grand nombre et non plus seulement aux professionnels (cinéastes, producteurs TV…).

Grâce à cette levée, PocketStudio souhaite agrandir sa structure en recrutant davantage d’employés. «Nous sommes convaincus du potentiel du marché de l’animation 3D, au moment où de nouveaux acteurs comme Netflix transforment en profondeur l’approvisionnement de contenus. PocketStudio est idéalement positionné avec sa solution deep tech de production ultra rapide, différenciant pour permettre aux grands studios comme aux producteurs indépendants de gagner la course de fourniture de contenus à des acteurs comme Netflix», commente Anne-Sophie Carrese, partner chez Elaia.

Tags

Assiya Berrima

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet

Share This