/ InsidersActualité

[INSIDERS] Le fonds de Xavier Niel a investi près de 13,8 millions d’euros en 2017

#Money : le fonds de Xavier Niel, Kima Ventures, a investi près de 13,8 millions d’euros en 2017

Jean de La Rochebrochard, partners pour Kima Ventures, le fonds d’investissement créé par Xavier Niel, a posté ce mercredi sur Medium, un message sous la forme d’un billet d’humeur à destination des fonds d’investissement comme des entrepreneurs. Et, au milieu de tout ça, en a profité pour communiquer sur les performances de Kima Ventures.

Ainsi, en 2017, Kima Ventures a investi 13 778 553 euros (13 373 687 en 2016 et 8 627 993 en 2015), pour un taux de rentabilité d’investissement de 28,30 % (23,41 % en 2016) et une valeur nette d’actif se situant à 15 451 654 euros (16 672 556 en 2016). La performance latente, c’est-à-dire la performance sur la valorisation à date, atteint 1 673 121 euros (3 298 869 en 2016 et 6 428 379 en 2015), tandis que la performance réalisée se situe à 22 982 euros en 2017, 1 274 383 en 2016 et 1 272 870 en 2015.

« Sur les deals dont les montants sont plus importants (Zenly, Payfit, Side, Ibanfirst, Sourced, Doctrine, Forest, Alan, Openclassrooms, Dice), le TRI est de plus de 75 % et la performance réalisée est supérieure au montant investi », précise Jean de La Rochebrochard dans son post. Ce dernier explique que Kima Ventures voit 30 à 50 deals tous les jours et investit dans 100 nouvelles start-up chaque année, en plus des 600 déjà dans leur portefeuille.

#Cryptominute : CryptoKitties lève 12 millions de dollars

Vous souvenez-vous de CryptoKitties, le jeu construit sur la blockchain ethereum qui permet d’acheter et d’élever des chatons contre des ethers et qui a fait sensation fin 2017 ? Et bien certains investisseurs ont décidé de miser dessus. L’entreprise a levé 12 millions de dollars en série A lors d’un tour de table mené par Andreessen Horowitz et Union Square Ventures.

Capture d’écran Cryptokitties Axiom Zen.

Parmi les autres investisseurs, on retrouve Fred Ehrsam, le fondateur de Coinbase, Naval Ravikant, le directeur général d’AngelList ou encore Mark Pincus à l’origine de Zynga. Axiom Zen, le studio de design qui a créé le jeu, a également décidé de continuer à développer Cryptokitties en dehors de sa structure.

À quel type de développement faut-il s’attendre pour CryptoKitties ? Rien n’est sûr, mais il n’est pas improbable que CryptoKitties donne naissance à d’autres jeux en se basant sur la même technologie. En tout cas, dans une note, Fred Wilson d’Union Square Ventures, explique que la technologie derrière CryptoKitties et les jeux qu’elle permet de créer « seront l’un des premiers, sinon le premier » cas de consommation des technologies blockchain par le grand public.

#VTC : LeCab débarque à Londres

LeCab réalise sa première percée à l’international. Le service de VTC français annonce en effet son déploiement à Londres. Pour ce lancement dans la capitale britannique, LeCab s’est associé à Addison Lee, un service de VTC local revendiquant 10 millions de personnes transportées chaque année, dont la société française utilise la licence technologique. A Londres, LeCab affirme que ses utilisateurs bénéficieront de la même qualité de service qu’en France avec une flotte de 6 000 à 10 véhicules.

Benjamin Cardoso, fondateur de LeCab. Crédits : LeCab.

Créé fin 2012 par Benjamin Cardoso, LeCab, qui revendique plus de 8 000 chauffeurs partenaires, veut désormais voir au-delà de l’Hexagone et nourrit ainsi de fortes ambitions à l’international. «Ce premier déploiement à l’étranger n’est que le début de notre stratégie à l’international. Notre objectif est de nous implanter dans les plus grandes métropoles en Amérique du Nord, en Amérique du Sud et au Moyen-Orient», précise Benjamin Cardoso, le fondateur de la plateforme française.

D’ici la fin de l’année, LeCab prévoit de lancer son service dans une nouvelle ville sur le continent américain. A l’horizon 2020, la société se fixe pour objectif de réaliser 30% de son chiffre d’affaires à l’international. D’autres services de VTC français, comme Heetch, déjà opérationnel en Belgique, en Italie et en Suède, ou Chauffeur Privé, racheté par l’Allemand Daimler en décembre dernier, nourrissent également de fortes ambitions à l’international.

#BacktoBusiness : l’ex-patron d’Uber devient CEO d’une nouvelle entreprise

L’ex-patron controversé d’Uber a retrouvé une place de dirigeant en rejoignant la start-up City Storage Systems spécialisée dans le réaffectation de biens immobiliers en difficulté comme des centres commerciaux abandonnés afin de les transformer en espaces adaptés aux entreprises du numérique.

aradaphotography / Shutterstock.com

Travis Kalanick sera le nouveau CEO de l’entreprise et investira 150 millions de dollars dans la start-up qui compte 15 personnes. Selon une source qui s’est confiée à Recode, cette somme permettra de racheter les parts de la plupart des investisseurs extérieurs de la société.

L’entreprise City Storage Systems, anciennement baptisée Cloudkitchens, était auparavant dirigée par Diego Berdakin, l’un des premiers investisseurs d’Uber. Début mars, Travis Kalanick avait annoncé sur Twitter la création d’un fonds d’investissement, appelé 10100.

 

 

Tags
Plus d'infos

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This
Fermer