/ InsidersActualité

[INSIDERS] Pour faire de l’ombre à l’iPhone d’Apple, Samsung va dévoiler un smartphone pliable

#GalaxyX: Samsung va dévoiler son smartphone pliable avant la fin de l’année 

La concurrence sur le marché des smartphones n’a jamais été aussi forte et les derniers mois de l’année 2018 s’annoncent explosifs. Alors qu’Apple présentera ses nouveaux iPhone lors de sa traditionnelle keynote le 12 septembre prochain, le géant sud-coréen Samsung, leader du secteur, oeuvre en coulisses pour frapper fort. 

Dans cette optique, le fabricant pourrait profiter de la conférence annuelle des développeurs de Samsung, prévue les 7 et 8 novembre à San Francisco, pour réaliser un coup d’éclat en dévoilant un smartphone pliable. C’est DJ Koh, le patron de la division mobile de Samsung, qui a fait cette confidence à CNBC en début de semaine. 

Crédit : Framesira / Shutterstock.com

S’il est resté discret sur la manière dont l’écran pliant pourrait fonctionner, il a comparé l’expérience offerte par cette innovation à l’utilisation actuelle d’une tablette tactile. «Vous pouvez utiliser la plupart de ses fonctions… en mode pliable. Mais lorsque vous avez besoin de parcourir ou voir quelque chose, vous pouvez avoir besoin de déplier l’écran. Mais même déplié, quels sont les avantages qu’il pourrait vous offrir, contrairement à un tablette ? Si l’expérience dépliée est la même que celle de la tablette, pourquoi est-ce que les (consommateurs) voudraient l’acheter ?», a-t-il déclaré au média américain en marge de l’IFA, la grand-messe européenne de l’électronique, à Berlin. Aucune date de commercialisation n’a été annoncée pour l’instant mais l’iPhone d’Apple risque fort de pâtir du lancement du nouveau terminal du mastodonte sud-coréen.

#FoodTech: Meituan, géant chinois des repas livrés, espère lever 4,4 milliards de dollars à Hong Kong

AFP – Meituan-Dianping, géant chinois des livraisons de repas à domicile, des achats groupés et du référencement de restaurants, veut lever jusqu’à 4,4 milliards de dollars lors de son entrée imminente à la Bourse de Hong Kong, a rapporté mardi l’agence Bloomberg. Le groupe veut émettre pour 480,27 millions de dollars de nouvelles actions entre 60 dollars (7,64 dollars) et 72 dollars de Hong Kong pièce, selon la même source. Meituan a des centaines de millions d’utilisateurs mais est déficitaire et a fait savoir qu’il ne pouvait pas garantir sa rentabilité.

Crédits : Shutterstock.

Les investisseurs ont été échaudés, dans un contexte de guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis, par des réactions mitigées à de récentes introductions en Bourse dans l’ancienne colonie britannique. Le fabricant chinois de smartphones Xiaomi et le groupe public China Tower (la plus grosse entrée en Bourse au monde depuis 2016) ont fait des débuts timides à Hong Kong, en juillet et en août.

Né du rapprochement en 2015 de deux plateformes rivales d’achats groupés, Meituan-Dianping est devenu le grand acteur en Chine du créneau du O2O (online-to-offline) avec 320 millions d’usagers revendiqués l’an dernier, soit peu ou prou la population des États-Unis. Son application propose des livraisons de plats à domicile, des recommandations de restaurants ou de commerce réalisées selon les évaluations des internautes, mais aussi des coupons à prix réduits pour des réservations de restaurants ou encore des billets de cinéma, entre autres «services à la demande» de proximité (massages, coiffeur, pressing…).

#Podcasts: Les Échos/Le Parisien veut investir dans Binge Audio

AFP – Le groupe Les Échos/Le Parisien est «en discussions avancées» en vue d’une prise de participation minoritaire dans l’éditeur de podcasts Binge Audio, a indiqué mardi à l’AFP le dirigeant de cette société, confirmant une information de Libération.

«Nous menons des discussions avancées en vue d’une prise de participation et d’un investissement» du groupe de presse dans Binge Audio, a déclaré à l’AFP Joël Ronez, co-fondateur et président de la plateforme de podcasts. Il n’a pas donné de précision quant à la participation que pourrait prendre le groupe de presse, ni sur le montant qu’il pourrait débourser. Une porte-parole du groupe Les Échos/Le Parisien a confirmé la tenue de ces discussions, précisant qu’elles portaient sur une éventuelle prise de participation minoritaire.

Photo by NeONBRAND on Unsplash

Une entrée au capital prolongerait la collaboration entre les deux groupes : Binge Audio produit déjà pour Le Parisien un bulletin d’info quotidien diffusé via Alexa, l’assistant vocal d’Amazon. En outre, «nous partageons la même vision stratégique et les mêmes valeurs, c’est un groupe de médias grand public et de qualité, qui correspond à notre ADN» et les deux groupes pourraient développer «des complémentarités et des synergies», fait valoir Joël Ronez, ancien directeur des nouveaux médias à Radio France, qui a co-fondé Binge Audio en 2015.

Binge Audio est un éditeur et hébergeur indépendant de podcasts (ou «baladodiffusion»), ces émissions audio qu’on peut écouter ou télécharger via Internet, et qui sont en plein développement grâce à la démocratisation des smartphones. Il publie des podcasts dédiés notamment à la culture pop sous divers formats (débats, entretiens, reportages, récits…) et produit également des contenus pour des tiers.

Une entrée au capital de Binge Audio permettrait au groupe Les Echos/Le Parisien d’accélérer ses activités dans les contenus numériques alors que son nouveau dirigeant Pierre Louette, nommé en mars, a justement fait du développement des revenus digitaux sa priorité.

#Nomination: Emmanuel Chiva à la tête de l’Agence de l’innovation de défense

AFP – Le ministère des Armées a annoncé mardi la création formelle de l’Agence de l’innovation de défense, qui sera dirigée par Emmanuel Chiva et rattachée au Délégué général pour l’armement (DGA).

Créée à compter du 1er septembre, cette agence, dont la ministre Florence Parly avait annoncé la création en mars dernier, «est l’acteur central de la nouvelle stratégie d’innovation du ministère des Armées», a indiqué ce dernier dans un communiqué. L’agence «va rassembler tous les acteurs du ministère et tous les programmes qui concourent à l’innovation de défense», a précisé Florence Parly. «Elle sera le phare de l’innovation du ministère, ouverte sur l’extérieur (…) tournée vers l’Europe, visible à l’international (et) permettra l’expérimentation, en boucle courte avec les utilisateurs opérationnels», a-t-elle ajouté.

L’agence est dirigée par Emmanuel Chiva, 49 ans, qui travaille depuis plus de 20 ans dans les domaines de l’intelligence artificielle et de la simulation militaire. Jusque-là directeur général adjoint en charge de la stratégie et du développement de la société Agueris, spécialisée dans la simulation opérationnelle et l’entraînement pour les systèmes d’armes, Emmanuel Chiva est un ancien de l’École Normale Supérieure, docteur en biomathématiques avec une spécialisation en intelligence artificielle et dans le domaine des systèmes complexes et du biomimétisme. Il est également officier de réserve de la Marine nationale.

«C’est l’homme de la situation : il connaît la défense, il connaît l’entreprise, il connaît l’innovation et possède une inépuisable envie d’entreprendre», a souligné Florence Parly. Et d’ajouter : «Sa nomination illustre parfaitement ma vision de l’innovation de défense : ouverte sur la recherche et l’économie civile, pour qui l’entrepreneuriat n’est pas un concept mais une réalité.»

#Bug: brève panne mondiale de Facebook après des «problèmes de réseau»

AFP – Facebook a été touché lundi par une brève panne mondiale, certains utilisateurs ne parvenant plus à se connecter ou à poster des contenus en raison de «problèmes de réseau», selon les responsables du réseau social. Les premières mentions de problèmes techniques ont commencé à apparaître autour de 21h00 GMT sur le site downdetector.com, spécialisé dans le suivi des pannes de services en ligne. Les perturbations ont particulièrement touché l’Amérique du Nord et l’Europe, certains utilisateurs se tournant rapidement vers Twitter pour exprimer leur frustration.

Crédits : Facebook.

Moins de 90 minutes se sont écoulées entre le début de la panne et le retour à la normale. Alors que certains internautes étaient dans l’incapacité totale de se connecter, d’autres se plaignaient de n’avoir qu’un accès restreint au site, c’est-à-dire en lecture seule. «Un problème de réseau a empêché certains utilisateurs d’accéder à plusieurs de nos services et de poster des contenus», a indiqué un porte-parole de Facebook. «Nous avons rapidement identifié le problème et commencé à restaurer l’accès, le problème étant pratiquement réglé pour tout le monde», a-t-il précisé, s’excusant pour «le désagrément».

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce contenu pourrait vous intéresser:

Close
Share This