Frenchweb recrute un chef de projet editorial et un responsable partenariats
ActualitéAsieBourseBusinessFoodTechInvestissementsTransport

La nouvelle star chinoise du e-commerce Meituan-Dianping prépare son IPO

Nouvelle IPO monstre dans la Tech chinoise : après le fabricant de smartphones Xiaomi, le géant du VTC Didi Chuxing, Ant Financial filiale financière d’Alibaba et Tencent Music, c’est au tour de Meituan-Dianping d’envisager l’entrée en Bourse. L’opération pourrait intervenir dès octobre.

La startup, qui développe une application d’achats groupés et de services locaux, a en effet déposé aujourd’hui sa demande d’introduction à la Bourse de Hong-Kong. La licorne, basée à Pékin, chercherait à lever entre 4 et 6 milliards de dollars, ce qui porterait sa valorisation à 60 milliards de dollars. C’est le double de la dernière valorisation connue de l’entreprise, lors de sa Série C de 4 milliards de dollars en octobre 2017, menée par le géant chinois Tencent.

Les documents indiquent que les fonds levés serviront à la fois à développer sa technologie, lancer de nouveaux produits et services, et réaliser des acquisitions et des investissements.

Un guichet unique pour devenir « l’Amazon des services »

Meituan-Dianping, d’abord créé par Wang Xing comme un clone du site d’achat groupé Groupon en 2010 pour ensuite fusionner avec Dianping, un équivalent chinois de Yelp en 2015, souhaite désormais se positionner comme un « Amazon des services ». La plateforme est devenue un « one-stop-shop » pour de nombreux services en ligne : réserver un restaurant, acheter des billets de cinéma, réserver des vacances, louer une voiture… directement depuis sa « super application », dans l’objectif de rendre l’utilisateur captif, à l’instar du célèbre WeChat de Tencent. Devenu leader du O2O (online-to-offline), Meituan-Dianping ne cesse de rajouter des cordes à son arc pour le rester, faisant récemment la une de l’actualité Tech pour le rachat du service de vélos en free-floating Mobike pour 2,7 milliards de dollars.

Meituan-Dianping doit cependant faire face à une concurrence très féroce sur chacun de ses segments de marché : pour la livraison de plats à domicile, on peut citer Ele.me un service soutenu par Alibaba (qui fut d’ailleurs lui-même actionnaire de Meituan, avant de se retirer pour développer Koubei, sa propre app O2O) ; Didi Chuxing, pour les réservations de VTC ; ou encore Ofo, pour le partage de vélos.

La société a plus que doublé son chiffre d’affaires en 2017, à 5,2 milliards de dollars (33,9 milliards de yuans). Elle enregistre cependant des pertes s’élevant pratiquement 3 milliards de dollars, en hausse par rapport aux années précédentes, prix de sa coûteuse stratégie de développement. Meituan-Dianping revendique 320 millions d’utilisateurs actifs et 4,4 millions de commerçants actifs.

Tags

Carolina Tomaz

Computer Girl depuis 2000. Stratégie numérique, innovation, direction éditoriale. Spécialisée en médias, TV et internets. Chief Content Officer @AdsVark Media

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This