ActualitéInvestissementsLes levées de fonds

Internet des objets : le rennais Kerlink m2m technologies lève 1,5 million d’euros

La start-up rennaise Kerlink m2m technolologies, spécialisée dans les solutions « machine To machine », a annoncé hier une seconde levée de fonds de 1,5 million d’euros. 

Cet investissement, réalisé par CM-CIC Capital Innovation et Sudinnova, doit aider la société à maintenir sa croissance et à se développer à l’international.

Lors d’une première levée de fonds en 2008, la société avait récolté 650 000 euros auprès de ses actionnaires historiques Sodero Gestion, Bretagne Jeunes Entreprises et Octave II.

Basée à Rennes, créée en 2004, Kerlink est un expert des communications « Machine To Machine », autrement dit l’internet des objets. Ses effectifs (42 personnes) développent des produits communicants comme des calculateurs Linux, des GPS et des solutions radio courte portée. Elle opère également sur des licences matérielles et logicielles, mais et des services réseaux reliant des équipements fixes (compteurs d’énergies, capteurs) ou mobiles (bus, véhicules en libre-service, wagons) au système d’information de l’entreprise, pour permettre l’exploitation et la maintenance à distance. Beaucoup comparent Kerlink au toulousain Sigfox, également positionné sur l’internet des objets.

Son second tour de table, annoncé hier, porte le capital social de Kerlink m2m technologies à plus de 750 000 euros. Un financement qui devrait permettre à la société de commercialiser ses solutions en Europe, mais aussi de continuer à se différencier par ses innovations technologiques, en étoffant notamment son portefeuille de brevets.

Crédit photo: Shutterstock, des millions de photos, illustrations, vecteurs et vidéos

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Internet des objets : le rennais Kerlink m2m technologies lève 1,5 million d’euros
UE: Thierry Breton l’affirme, la supervision des Gafa sera du ressort de chaque État membre
Royaume-Uni: Nokia signe son premier contrat 5G depuis l’exclusion de Huawei
eSport : PandaScore lève 5 millions d’euros auprès de la FDJ, Serena et Alven
S’adapter: le maître-mot des artisans et des boutiques depuis le confinement
Cryptoactif: Bitpanda lève 52 millions de dollars auprès du fonds de Peter Thiel 
Comment Cafeyn profite de la crise pour se renforcer