ActualitéTech

Joshfire lance sa Factory d’applications multi-devices

Créé en 2010, Joshfire a finalisé un premier tour de table en septembre 2011 auprès de Kima Ventures et de business angels comme Jacques-Antoine Granjon, Arnaud Dassier, Stéphane Dinstinguin. La start-up compte 15 collaborateurs et a revendiqué un CA de 500K€ pour son premier exercice.


La Joshfire Factory permet de créer et de gérer des applications multi-devices pour Web, smartphones, tablettes, TV et autres objets connectés. Elle est construite autour de technologies standard et ouvertes comme le HTML5 et Javascript. La Factory est pensée pour être utilisée sans notion de programmation ou compétence particulière en matière de design. Dans le détail :

  • Une place de marché de templates qui intègrent des fonctionnalités et designs répondant à des usages multi-devices
  • Une bibliothèque de connecteurs de données (image, vidéo, son, texte, agenda, géolocalisation…)
  • Fonctions de suivi des statistiques d’usages, des modules d’affichages publicitaires…
  • Application Cross-Device visualisable dans un émulateur

Pour son lancement, la plateforme est, dans un premier temps, proposée en test privé  aux détenteurs d’invitations. Pour recevoir la sienne, il suffit de s’inscrire ici.

4 commentaires

  1. Encore un copycat de ce qui existe déjà! Elle est passée ou l’innovation ?
    Comment génère-t-on 500k€ en bêta avec 3 apps?

    Encore une info sponsorisé par les investisseurs de frenchweb, ce site se degrade :(

  2. @Antoine: si tu regardes notre liste de références sur http://factory.joshfire.com/tu verras qu’on a déjà fait plus que 3 apps ;-)

    Sur l’innovation : cites-nous d’autres plateformes du même genre pour le multi-device et pas juste les smartphones, ca nous intéresse !

Bouton retour en haut de la page
Joshfire lance sa Factory d’applications multi-devices
Pourquoi Starlink, le service internet par satellite d’Elon Musk, n’a plus qu’une seule station en France
Suite au soutien de Bruno Lemaire et de l’Elysée, Christel Heydemann devrait être nommée à la direction d’Orange
Stéphane Richard pourrait rester en poste jusqu’à la nomination de Christel Heydemann à la tête d’Orange
Collect, la nouvelle startup BtoB d’Alex Delivet pour vous aider dans la gestion de documents
[Série A] Sastrify lève 15 millions de dollars auprès de FirstMark Capital
Elyze, le « Tinder » de la présidentielle ne conserve plus les données des utilisateurs