ActualitéEn pratique

La Bpi France lance « Le Pass French Tech » pour booster les entreprises françaises à l’international

Seules 200 à 300 entreprises pourront en bénéficier.

Pour accompagner les entreprises françaises dans leur déploiement à l’international, la Bpi France annonce ce matin le lancement du Pass French Tech, un service qui permet d’accéder plus rapidement aux offres de la Bpi France, d’Ubifrance, de la Coface et de l’Inpi. Il ne s’agit donc pas d’un ensemble de nouveaux services, mais d’un accès privilégié et accéléré à ceux de ces quatre organismes.

Le projet, qui sera testé pendant un an avant d’être déployé à l’ensemble du territoire, vise à apporter un soutien d’ « accompagnement personnalisé renforcé (interlocuteurs référents chez chacun des partenaires) », une « visibilité (mise en avant des entreprises bénéficiaires dans les communications de chaque partenaire) », et de « financement (mise en relation avec des investisseurs, accompagnement dans la levée de fonds) » explique-t-on.

Pour en bénéficier, les entreprises devront présenter une forte croissance de leur chiffre d’affaires et de leur rentabilité. Seuls 200 à 300 d’entre elles seront sélectionnées pour jouir de ce programme.

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIA Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
La Bpi France lance « Le Pass French Tech » pour booster les entreprises françaises à l’international
google
Alphabet, la maison-mère de Google, lance une filiale dédiée aux logiciels pour la robotique
VTC: dans le viseur de Pékin, Didi Chuxing menacé d’une amende record, dépassant celle d’Alibaba
« Mon espace Santé »: le gouvernement va consacrer 1,4 milliard d’euros à la sécurité des données de santé
FoodTech: les débuts en Bourse de Zomato suscitent un fort appétit des investisseurs
RGPD: la Cnil condamne le groupe de protection sociale AG2R à une amende de 1,5 million d’euros
Données personnelles d’enfants: TikTok condamné à une amende de 750 000 euros aux Pays-Bas