A la uneActualitéRetail & eCommerce

La Française Maëlle Gavet quitte la direction du géant russe du e-commerce Ozon Group

Maëlle Gavet quitte la direction de Ozon Group, le géant du e-commerce russe basé principalement à Moscou et à Saint Pétersbourg, a-t-on appris auprès de East-West Digital News. Elle avait rejoint le «Amazon russe» en 2010 en tant que directrice CRM et Marketing. Elle est remplacée par l’Israélien Danny Perekalsky, son CEO adjoint, et rejoindra bientôt une nouvelle entreprise.

Troisième groupe internet en Russie, le géant a opéré plusieurs levées de fonds. La première à hauteur de 100 millions de dollars avait été réalisé en 2011 par un consortium d’investisseurs européens, russes, alliés au japonais Rakuten. Trois ans plus tard, la seconde levée s’élevait à 150 millions de dollars pour poursuivre son expansion sur le territoire et devenir leader.

La diversification avait également été une priorité sous la houelette de Maëlle Gavet. En 2012, la société avait racheté Sapato.ru, un site de vente en ligne de chaussures et d’accessoires. En mai 2014, c’était le tour du site de vente de livres électroniques LitRes de céder des parts à Ozon Holding. L’an passé, l’entreprise a annoncé un volume des ventes d’environ 850 millions de dollars et un résultat net sur ses ventes de 290 millions de dollars.

 

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
La Française Maëlle Gavet quitte la direction du géant russe du e-commerce Ozon Group
Cooptalis: comment le spécialiste de l’expatriation a adapté son offre pour faire face à la crise
E-commerce: StockX lève 255 millions de dollars pour une valorisation à 3,8 milliards de dollars
Jeux vidéo
Gaming: le CNC consacrera 4,2 millions d’euros pour les créateurs de jeux vidéo en 2021
Fuites, piratages… : comment éviter que nos données circulent?
«Ma classe à la maison»: la plateforme du CNED de nouveau ciblée par des cyberattaques
Radio France
Face aux géants du streaming, les radios françaises font leur révolution numérique