ActualitéMarketing & Communication

Facebook va supprimer des fanpages les « j’aime » des comptes désactivés

Avis aux community manager, Facebook ne comptabilisera plus les « like » des comptes désactivés à partir du 12 mars d’après VentureBeat. De quoi faire baisser le nombre de « j’aime » enregistrés par le passé sur les fanpages gérées pour le compte de sociétés, d’artistes, d’association…

Détail important: cela ne concernerait que les mentions émanant de compte désactivés manuellement par les utilisateurs et non ceux considérés comme inactifs au bout d’un moment par Facebook.

Reste à voir quel impact ce changement de mode de comptabilité aura sur le nombre de « like ». On peut supposer que ce sont les pages qui en ont recueillis le plus grand nombre qui risquent d’en pâtir le plus. Ainsi que celles créées il y a longtemps.

Le but de la manoeuvre est de rendre les données chiffrées de mesure d’audience plus fiables, à l’heure où le nombre de « j’aime » comptabilisés sur une fanpage est considéré comme une mesure de performance pour les chargés de marketing. Ces derniers pourront affiner leur ciblage.

« Nous filtrons déjà les likes et commentaires générés par les comptes désactivés ou considérés comme inactifs sur les profils individuels. Cette mise à jour rend donc les données cohérentes », précise la firme de Palo Alto dans son message d’annonce posté le 5 mars.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Facebook va supprimer des fanpages les « j’aime » des comptes désactivés
TrueLayer, nouvelle licorne britannique de l’open banking, lève 110 millions d’euros
Quelle stratégie de content marketing pour 2022?
PropTech : le Français AOS lève 9 millions d’euros et devient Saqara
[Évènement] Big Data & AI Paris 2021: Ne manquez pas LE rendez-vous Tech de la rentrée!
NRJ importe en France les podcasts du géant américain iHeartMedia
Investissement locatif: la PropTech française Masteos lève 15 millions d’euros pour conquérir l’Europe