ActualitéMarketing & Communication

Facebook va supprimer des fanpages les « j’aime » des comptes désactivés

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Avis aux community manager, Facebook ne comptabilisera plus les « like » des comptes désactivés à partir du 12 mars d’après VentureBeat. De quoi faire baisser le nombre de « j’aime » enregistrés par le passé sur les fanpages gérées pour le compte de sociétés, d’artistes, d’association…

Détail important: cela ne concernerait que les mentions émanant de compte désactivés manuellement par les utilisateurs et non ceux considérés comme inactifs au bout d’un moment par Facebook.

Reste à voir quel impact ce changement de mode de comptabilité aura sur le nombre de « like ». On peut supposer que ce sont les pages qui en ont recueillis le plus grand nombre qui risquent d’en pâtir le plus. Ainsi que celles créées il y a longtemps.

Le but de la manoeuvre est de rendre les données chiffrées de mesure d’audience plus fiables, à l’heure où le nombre de « j’aime » comptabilisés sur une fanpage est considéré comme une mesure de performance pour les chargés de marketing. Ces derniers pourront affiner leur ciblage.

« Nous filtrons déjà les likes et commentaires générés par les comptes désactivés ou considérés comme inactifs sur les profils individuels. Cette mise à jour rend donc les données cohérentes », précise la firme de Palo Alto dans son message d’annonce posté le 5 mars.

Bouton retour en haut de la page

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media