ActualitéStartup du jour

La start-up du jour : FidZup, le retargeting publicitaire pour le commerce brick&mortar

La start-up a créé une technologie basée sur le son qui cible les shoppeurs en déplacement

Frenchweb : Comment avez-vous eu l’idée de votre société ?

SONY DSCAnh-Vu Nguyen: Dès 2011, nous travaillions sur une technologie de détection de présence en intérieur. L’idée était de proposer aux enseignes et aux centres commerciaux une technologie légère à deployer et sans contraintes d’usage pour les consommateurs. Nous avons ainsi créé une technologie de géo-localisation fonctionnant grâce au son, commercialisée dès septembre 2012 sous le nom de Spot-in Store: une plateforme d’envoi de contenus interactifs et géo-localisés sur les mobiles de visiteurs en point de vente.

C’est l’explosion de Criteo qui nous a poussés à pivoter pour travailler sur une solution de retargeting pour le commerce brick&mortar, puisque nous étions d’ores et déjà en mesure de comprendre le comportement des consommateurs en point de vente grâce à nos technologies. Nous commercialisons cette offre depuis janvier 2014.

A quel besoin apportez-vous une réponse ?

Le commerce physique souffre de la concurrence des pure players, qui sont en mesure de proposer un plus large choix de produits à des prix imbattables. Hors, le point de vente physique reste le moyen le plus efficace pour générer des ventes (un taux de transformation moyen de 20% pour une enseigne du textile, contre 2% en moyenne en ligne). Pourquoi ne pas profiter de cette audience physique engagée -puisqu’elle s’est déplacée en point de vente, a regardé des produits…mais n’achète pas forcément- pour lui envoyer des offres personnalisées? C’est ce que nous proposons aux retailers: toucher une audience qualifiée, lorsqu’elle semble hors de portée, pour finaliser la vente.

Très simplement, comment gagnez-vous de l’argent ?

Nous nous intégrons directement dans les budgets médias des annonceurs. Ainsi, nous leur fournissons des données directement prélevées en point de vente pour optimiser leurs campagnes de display mobile.

Qui sont vos compétiteurs ?

Le real-world retargeting est la suite logique du retargeting web, il y a donc très peu d’acteurs sur le marché pour le moment. Nous avons toutefois identifié deux sociétés americaines qui proposent des services similaires, mais qui travaillent sur les habitudes de déplacement des consommateurs (technologie GPS), plutôt sur leur comportement en point de vente.

A quoi ou à quelles sociétés vous compare-t-on par erreur ?

Anh-Vu Nguyen: Nous sommes très souvent comparés aux sociétés spécialisées en géolocalisation intérieure ou aux services « Shopkick-like » qui se lancent actuellement en France, alors que nous ne répondons pas aux mêmes besoins des retailers, sur des modèles et des technologies bien différents.

Quelle a été l’une des premières problématiques dans votre développement, et comment y avez-vous fait face ?

Lorsque nous avons débuté la commercialisation de Spot-in Store, en septembre 2012, nous avions des cycles de vente extrêmement longs puisque la solution que nous proposions à l’époque n’avait pas d’équivalent. Nous devions donc évangéliser chaque prospect avant même de commencer à vendre, et il nous était difficile d’identifier le budget dans lequel notre solution allait s’intégrer.

En proposant une solution de retargeting physique, que nous présentons comme le « Criteo du brick&mortar », la compréhension de notre produit par les prospects est maintenant immédiate. La solution s’intégrant maintenant au budget média existant, notre offre est devenue beaucoup plus lisible, et à permis de diviser la durée de notre cycle de vente par 3.

Sur ce marché, quel est votre principal atout ?

Notre principal atout est notre expertise technologique pour la captation et le traitement de la donnée comportementale en point de vente. Nous travaillons sur ces problématiques depuis la création de Fidzup, et notre positionnement actuel en est l’application.

Quelle est la personnalité que vous admirez le plus ?

Elon Musk, Tony Stark dans la vraie vie. De la voiture de sport électrique à l’Hyperloop, il travaille sur des projets technologiques extrêmement ambitieux avec beaucoup de succès.

Fondateurs : Olivier Magnan-Saurin, Michel Pigassou et Anh-Vu Nguyen

Investisseurs : FRCI, Petit Poucet Participation, Val’Angels, Investessor, IT Angels et Dauphine Angels

Date de création : mai 2011

Nombre de salariés : 8

Chiffres d’affaires : NC

Société basée à : Paris

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. J’ai pu tester ces nouvelles technologies de digitalisation du point de vente avec http://www.what-the-shop.com/ et j’ai pu constater que les résultats étaient bien plus intéressants que tout ce qu’on nous avait promis avec le beacon par exemple… Ce qui est aussi intéressant c’est d’accéder à de nouvelles statistiques sur les visiteurs que nous n’avions pas avant (temps passé dans le magasin, clients fidèles, etc).
    Ce type de solution, c’est l’avenir du retail c’est sûr !

Bouton retour en haut de la page
La start-up du jour : FidZup, le retargeting publicitaire pour le commerce brick&mortar
Vinted poursuit sa conquête de l’Europe avec le rachat de son concurrent United Wardrobe
Comment réussir son entretien en visio?
Médias: les Français moins enclins à payer pour s’informer que la moyenne mondiale
Alchimie cherche des fonds du coté d’Euronext Growth
Quelle est cette startup que s’arrachent les investisseurs français?
Cloud gaming: après Google et Amazon, Facebook se lance sur ce marché à un demi-milliard de dollars