ActualitéAmérique du nordArts et CultureBourseBusinessInvestissements

Le Chinois Tencent Music prépare son entrée en Bourse à New York

Avec l'AFP

Tencent Music, service de musique en streaming du géant technologique chinois Tencent, a officiellement déposé mardi son dossier d’entrée en Bourse auprès du gendarme boursier américain.

Cette entrée en Bourse, qui n’a pas encore de date, devrait lui permettre de lever des sommes importantes, le groupe évoquant la somme d’un milliard de dollars dans le document, un chiffre donné à titre indicatif et qui pourrait changer. Le prix d’introduction n’est pas indiqué dans ce document.

Tencent Music, «la plus importante plateforme» du genre en Chine revendique «plus de 800 millions d’utilisateurs mensuels actifs» au deuxième trimestre 2018, selon le document déposé auprès du gendarme boursier (SEC) et disponible sur son site Internet. L’entité affirme aussi détenir un catalogue de «20 millions de morceaux provenant de plus de 200 labels nationaux et internationaux», détaille encore Tencent Music.

Spotify, allié de Tencent depuis décembre 2017 

Côté finances, la filiale musicale du géant chinois indique avoir engrangé un chiffre d’affaires de 1,3 milliard de dollars sur les six premiers mois de l’année pour un bénéfice de 263 millions de dollars. Les actionnaires principaux de Tencent Music sont Tencent, sa maison-mère, ainsi que Spotify, la plateforme suédoise qui revendique 83 millions d’abonnés dans le monde. Spotify a d’ailleurs signé un accord avec Tencent en décembre dernier pour procéder à un échange de participations croisées minoritaires.

Avec ses trois plateformes, KuGou, QQ Music et KuWo, qui rassemblent plus de 800 millions d’utilisateurs mensuels, le réservoir de Tencent Music, la filiale musicale du groupe chinois, représente une belle opportunité pour Spotify afin de s’étendre en Asie. Dans le même temps, cette alliance va permettre à la division musicale de Tencent d’augmenter sa base d’utilisateurs payants et de s’ouvrir à l’international sans exploser ses dépenses opérationnelles. En unissant leurs forces, le géant chinois et Spotify renforcent également leur poids pour peser davantage dans les négociations avec les majors de l’industrie musicale, à savoir Universal Music, Sony Music et Warner Music.

Tags
Plus d'infos

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Share This