Decode BusinessDecode de la semaineTV

Le Decode de la semaine avec Pierre Orlac’h (Bababam) et Richard Menneveux (Decode Media)

Nouveau Decode de la semaine avec Pierre Orlac’h, fondateur de Bababam, un studio de création de podcasts, qui avait auparavant co-initié la stratégie audio de Prisma Media quand il était directeur général délégué du Groupe Cerise, acquis par Prisma en 2016. Face à Richard Menneveux, le fondateur de Decode Media, il revient sur son parcours professionnel, qui l’a mené du Groupe Cerise jusqu’à Bababam, et évoque l’engouement autour des podcasts ces derniers mois.

Au programme

  • La genèse de Bababam.
  • L’essor des podcasts.
  • La logique culturelle du podcast.
  • Les différentes approches des plateformes de distribution de podcasts.
  • La création d’une courbe d’audience pour un podcast.

Avec Richard Menneveux (@rMen), fondateur et CEO de Decode Media.

L’agenda

Appels à candidatures :

Événements :

Webinars :

Emploi :

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
Le Decode de la semaine avec Pierre Orlac’h (Bababam) et Richard Menneveux (Decode Media)
Le Decode de la semaine avec Julia Bijaoui (Frichti) et Richard Menneveux (Decode Media)
Comment Qonto souhaite accélérer son hypercroissance
Xavier Zeitoun (Zenchef) : pourquoi les restaurateurs ne peuvent plus se passer du numérique
Dans l’ombre de Facebook et Instagram, comment Pinterest tire son épingle du jeu ?
Inside Renault : la Formule 1, accélérateur d’innovation dans l’industrie automobile
Le Decode de la semaine avec Jérôme Lecat (Scality) et Richard Menneveux (Decode Media)
Digilinx, maison-mère des BigBoss, lève 18 millions d’euros pour tisser sa toile d’événements B2B en Europe
Nicolas Arpagian : «Faute d’empêcher des cyberattaques, il faut les détecter le plus tôt possible»
Heuritech lève 4 millions d’euros pour détecter avant l’heure les tendances de la mode et du luxe
Inside Airbus: comment Palantir diagnostique la maintenance de l’A350