AcquisitionActualitéEuropeInvestissementsTech

Le français Systran s’apprête à battre pavillon coréen

Le coréen CSLI s’apprête à acquérir les parts des fondateurs et dirigeants de Systran: Dimitri Sabatakakis, Guillaume Naigeon, Denis Gachot, Jean Senellart, Charles-Eric Boscals de Réals ainsi que celles de Valfinance et SOPI. La transaction se fait sur une base de 5 euros par action, et valorise la société à 37,5 millions d’euros. CSLI devrait mettre en place une OPA en 2014 suite à cette première prise de participation.

Systran est spécialisé dans les logiciels de traduction automatique. La société a été créée dans les années 60 aux Etats Unis, et avait été rachetée par la famille Gachot en 1986. Depuis 2000, Systran connait une baisse de son chiffre d’affaire, à 6,419 millions d’euros en 2012. La société compte aujourd’hui une quarantaine de salariés en France.

Systran compte parmi ses clients de très nombreux services de la sécurité américaine dont la NSA (National Security Agency), la CIA (Central Intelligence Agency), l’ODNI (Office of the Director of National Intelligence), le NASIC (National Air and Space Intelligence Center) ainsi que le Ministère français de la Défense. Ces clients représenteraient aujourd’hui plus de 25% du chiffre d’affaires de la société.

Reste à savoir comment réagiront ses différentes entités suite à ce rachat.

Richard Menneveux

CEO & Editor in Chief@Decode Media / Pour me contacter: richard@decode.media / Pour communiquer sur FrenchWeb, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Le français Systran s’apprête à battre pavillon coréen
Amazon s’ancre un peu plus en Inde avec un fonds de 250 millions de dollars pour les startups
tiktok
Face aux pressions de Pékin, les géants de la Tech s’engagent à respecter la concurrence
Imagerie médicale: le Français Imageens lève 1,2 million d’euros auprès d’Anaxago
Alors que le Royaume-Uni se déconfine, Deliveroo anticipe une décélération de sa croissance
Facebook: l’UE enquête sur la fuite des données de plus de 530 millions d’utilisateurs
Instagram
Like ou pas like? Instagram cherche à faire baisser la pression sociale