ActualitéBusinessEuropeInvestissementsLes levées de fondsStartupTechTransport

Le Suédois Voi lève 30 millions de dollars pour concurrencer Lime et Bird dans toute l’Europe

Le montant

La start-up suédoise Voi, qui développe un service de trottinettes électriques en free-floating, a bouclé un tour de table de 30 millions de dollars. A l’occasion de cette opération, la société accueille Project A et Creandum à son capital. Dans le même temps, les investisseurs historiques, à savoir Vostok Ventures New Ventures, LocalGlobe, Raine Ventures et Balderton Capital, fonds londonien dirigé par le Français Bernard Liautaud, ont remis au pot.

Des business Angels, à l’image de Justin Mateen, co-fondateur de Tinder, de Jeff Wilke, directeur monde de la division consommateurs d’Amazon, et de Nicolas Brusson, co-fondateur et CEO de BlaBlaCar, ont également participé à l’opération. L’entreprise basée à Stockholm avait déjà levé 50 millions de dollars en novembre dernier.

Le marché

Lancée l’an passé par Douglas Stark, Filip Lindvall, Adam Jafer et Fredrik Hjelm, Voi a commencé à déployer ses trottinettes électriques en libre-service à Stockholm en août 2018. Désormais, la société suédoise opère dans 7 villes scandinaves (Stocholm, Göteborg, Malmö, Lund, Uppsala, Copenhague et Oslo) et 8 villes dans le reste de l’Europe (Paris, Lyon, Madrid, Malaga, Saragosse, Murcia, Lisbonne et Faro). La jeune pousse nordique est arrivée en France en décembre dernier pour proposer son service dans les rues de la capitale avant de se lancer à Lyon. A ce jour, la société revendique plus de 400 000 utilisateurs, dont 150 000 à Stockholm, qui ont effectué 750 000 trajets.

Avec l’essor des services de trottinettes électriques en free-floating, de nouveaux problèmes se posent pour les villes européennes en matière de gestion de l’espace urbain. Comme les trottinettes électriques, au même titre que les vélos, sont accusées d’entraver la circulation des piétons, Voi mise sur la coopération avec les autorités municipales pour éviter de s’attirer les foudres de ces dernières. «Cette approche typiquement scandinave de la croissance – basée sur le dialogue, la transparence et la durabilité – garantit que nous ne pénétrons que sur les marchés où notre présence est souhaitée et où nous avons un véritable rôle à jouer, tout en plaçant toujours les citoyens au cœur de toutes nos activités», explique Fredrik Hjelm, co-fondateur et CEO de Voi.

Malgré ses bonnes intentions pour faire les yeux doux aux municipalités, la start-up suédoise aura fort à faire pour s’imposer sur un marché où la concurrence est de plus en plus forte. Le marché est pour l’heure dominé par les mastodontes américains Lime et Bird qui sont présents dans plus de 130 villes à travers le monde. Lime a bouclé un tour de table de 310 millions de dollars début février pour accélérer son développement à l’international, tandis que Bird a levé 400 millions de dollars l’an passé. Plusieurs acteurs européens se sont également lancés sur ce marché, comme les Allemands Tier et Wind, ou encore le Belge Troty.

Les trottinettes électriques aiguisent également l’appétit d’autres acteurs de la mobilité, à l’image du géant des VTC, Uber, qui s’est allié à Lime pour proposer ce mode de transport sur son application. Les constructeurs automobiles s’intéressent aussi à ces engins, comme le démontre Ford, qui a racheté l’an passé la société Spin pour déployer son propre service de trottinettes électriques dans une centaine de villes d’ici 2020.

Les objectifs 

Ce nouveau tour de table doit permettre à Voi d’accélérer son déploiement en Europe. L’Italie, l’Allemagne, la Norvège et la France figurent parmi les priorités de la start-up suédoise pour se développer dans les prochains mois. En Scandinavie, la société vient de lancer son service à Oslo, en Norvège, et prévoit de faire rouler ses trottinettes à Helsinki, en Finlande, d’ici la fin du mois. L’entreprise assure qu’elle atteindra la rentabilité dans la plupart de ses marchés scandinaves au premier trimestre. Outre son déploiement dans plusieurs villes européennes, Voi entend également s’appuyer sur ce financement pour investir dans la R&D.

Voi : les données clés

Fondateurs : Douglas Stark, Filip Lindvall, Adam Jafer et Fredrik Hjelm
Création : 2018
Siège social : Stockholm
Activité : service de partage de trottinettes électriques en free-floating
Financement : 30 millions de dollars en mars 2019

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIAPour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media
Le Suédois Voi lève 30 millions de dollars pour concurrencer Lime et Bird dans toute l’Europe
Face à Stadia et la PlayStation 5, Microsoft dévoile sa Xbox Series X
«En France, nous n’avons pas assez de pure-players dans le numérique»
Les offres d’emploi de la semaine
Voiture autonome : Waymo s’offre la startup britannique Latent Logic pour mettre les pieds en Europe
iPhone: Apple rachète la startup Spectral Edge, spécialiste de l’amélioration photographique
L’intelligence artificielle peut-elle achever la 10e symphonie de Beethoven?
Copy link