ActualitéEuropeTech

Les entreprises corses ont encore des progrès à faire sur le numérique

Des Corses plus à l’aise les pieds dans l’eau que devant un ordinateur ? Contrairement aux a priori, « les internautes se connectent plus souvent et les usages sont en progression constante » en comparaison avec la situation dans les foyers de métropole, selon le baromètre 2014 d’étude du niveau d’appropriation des TIC en Corse publié par la Collectivité Territoriale de l’île.

Avec cette étude*, Paul Giacobbi, le député élu du Parti Radical de Gauche et président du Conseil exécutif de Corse, organe exécutif de la Collectivité Territoriale, entend porter un message positif: les acteurs économiques présents sur l’île ont bien pris la mesure de l’importance du numérique. Mais à la lecture des résultats, on constate tout de même que derrière ce discours, l’appropriation des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) par les entreprises reste partielle.

Certes, l’usage basique d’Internet, c’est-à-dire disposer d’une connexion et d’une adresse e-mail, est généralisé, mais les tablettes et smartphones ne sont utilisés pour naviguer que dans 36% des entreprises sondées. Dans certains secteurs, le fait de mettre à jour un site Internet n’est pas encore entré dans les moeurs : c’est le cas de la moitié des sociétés dans le secteur des services, mais de 23% d’entre elles dans le secteur des transports et de 30% dans le BTP. Au global, 40% des entreprises insulaires (hors tourisme) sont dotées d’un site Web. La moyenne nationale française s’établit à 65%. La Corse accuse donc un certain retard sur ce plan, comme d’ailleurs la région Rhône-Alpes, également équipée à 40%.

La formation des salariés aux TIC recule de 8 points

L’étude pointe également que 11% des TPE et 16% des PME autorisent leurs salariés à travailler à distance. Des chiffres qui restent faibles. Et les entreprises ont beau estimer à 81% que les TIC contribuent au développement de leur activité, la formation des salariés à ces outils recule ! «Déjà en 2011, les entreprises étaient peu nombreuses à former leurs salariés à l’informatique et à internet (17%). L’enquête 2014 voit ce chiffre baisser encore : en moyenne seulement 9% des entreprises recourent à la formation, avec une disparité selon les secteurs d’activités. Seuls les secteurs des Transports, avec 21%, et les Industries, avec 16%, font mieux que la moyenne » peut-on lire.

Des résultats qui mènent à une conclusion de la part du Conseil exécutif de Corse:  « Quelque soit le secteur, un besoin d’accompagnement aux usages et aux services numériques apparaît indispensable. Le fort taux d’équipement ne doit pas masquer les signes de non-usages qui apparaissent, faute de formation suffisante. L’évolution rapide des technologies et des services (big data, cloud, Internet des objets, etc.) est en décalage avec la vitesse d’adaptation spontanée de la société insulaire. Il faut pour pallier ces retards que la Corse se questionne sur les compétences requises pour réussir sa transformation numérique ». C’est ce sur quoi devra continuer d’oeuvrer la Collectivité Territoriale de Corse dans le cadre de sa politique baptisée « Corse numérique », mise en place depuis déjà 2011.

*Ces données sont issues d’une étude sur le niveau d’appropriation des TIC en Corse publiée par la Collectivité Territoriale de l’île. Elle traite de cinq domaines : les foyers, les entreprises, les collectivités, le tourisme et l’éducation. Les résultats mentionnés concernant les entreprises sont le fruit d’un sondage par e-mail et par appels téléphoniques auprès de 330 interviews, à l’automne 2014, à partir d’un fichier initial de 20 515 TPE/PME.

Crédit photo: Fotolia, banque d'images, vecteurs et videos libres de droits
Tags
Adobe

Adeline Raynal

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

1 thought on “Les entreprises corses ont encore des progrès à faire sur le numérique”

  1. les adresses web en .corsica arrivent dès octobre 2015, de quoi booster un peu l’usage des outils numériques en Corse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Close
Share This