ActualitéAmérique du nordLes levées de fonds

Les Français de Shapr lèvent 3,1 millions de dollars pour tenter de percer face à LinkedIn et Viadeo

Entre LinkedIn, Viadeo et plus récemment Facebook At Work: il y a-t-il encore de la place pour un nouveau réseau social professionnel ? C’est en tous cas le pari qu’a fait l’équipe fondatrice d’Attractive World, le site de rencontres amoureuses. Elle vient de créer Shapr, lancé simultanément en France et aux Etats-Unis cette semaine. Elle a levé 3,1 millions d’euros avec un objectif: mettre sur pied ce nouveau projet.

Sur ce réseau accessible uniquement via application sur smartphone, les utilisateurs se présentent mutuellement des connaissances afin de s’entraider. Le modèle économique n’est pas encore clairement exprimé: « Le service est 100% gratuit. La priorité est de se focaliser sur l’expérience utilisateur et la croissance de notre base de membres. On pourra penser à la monétisation une fois une première taille critique atteinte» considère le CEO, Ludovic Huraux.

« La levée de 3,1 millions de dollars s’est faite en deux tranches, une première d’1,4 million de dollars puis une deuxième d’1,7 million de dollars qui a été finalisée à Noël » détaille-t-il.

Ludovic-Huraux-shapr
Ludovic Huraux, CEO de Shapr

Sur la totalité des fonds, 307 000 euros ont été levés par le biais de la plate-forme de crowdfunding française Anaxago. L’identité des investisseurs n’est pas dévoilée, mis à part celle de Frédéric Mazzella.

Ludovic Huraux raconte à FrenchWeb: « Nous nous sommes rencontrés lors d’une conférence au salon de l’entrepreneur il y a deux ans. Nous avons vite sympathisé et depuis, nous étions restés régulièrement en contact. L’année dernière, quand je lui ai parlé de Shapr qui trouve la base de son fonctionnement dans la logique de l’économie collaborative, ça lui a tout de suite parlé. Il a vite saisi ce qu’apporte le partage de nos contacts de confiance en terme humain et en terme d’efficacité».

Investir dans le marketing pour faire connaître Shapr outre-Atlantique

Ces millions de dollars seront essentiellement alloués à la partie marketing. «Une large part des fonds levés serviront aux dépenses de communication pour faire connaître Shapr outre-Atlantique, précise le CEO de la société. Notre stratégie de communication sera menée par notre associé américain Zane Groshelle. Il était précédemment le directeur du business development de Prezi».

Depuis quelques mois, outre les réseaux sociaux professionnels existants, plusieurs applications de connexion des professionnels entre eux ont été lancées: Caliber, Networkr (en Grande-Bretagne) ou Cityhour, elles fonctionnent sur la base de critères de disponibilité horaire ou de proximité géographique.

Sur le marché américain, de nombreux acteurs se positionnent déjà sur ce créneau des réseaux sociaux pros dont Weave (accompagné par le Y Combinator) qui utilise la géolocalisation pour suggérer de nouveaux contacts; et le très sélectif Coffee.me.

En France, à une moindre échelle, existent aussi des réseau sociaux professionnels spécialisés comme SmartPanda et Dogfinance par exemple, qui avait levé 300 000 euros en 2013.

Lire aussi:

>> Le grenoblois Wizbii boucle un tour de table d’1,6 million d’euros

>> [FrenchWeb Tour Nancy] Yupeek, le réseau social qui relie 80 000 étudiants à 2000 recruteurs

Tags
Microsoft Experiences les 3 et 4 octobre 2017

Adeline Raynal

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Share This