ActualitéTech

Les MVNO exigent de l’Arcep des sanctions contre Free Mobile

Nouvel épisode de la saga Free Mobile. L’association Alternative Mobile, qui regroupe une dizaine d’opérateurs virtuels, aurait en effet demandé à l’Arcep l’ouverture d’une procédure de sanction contre le nouvel opérateur, arrivé sur le marché le 10 janvier dernier.

Selon l’AFP qui rapporte cette information, l’association déplore les tarifs que pratique Free Mobile dans ses offres MVNO. Ces derniers seraient en effet supérieurs aux tarifs de détail dont bénéficie le grand public. Une politique qui viendrait donc à l’encontre des promesses tenues par Free Mobile, qui assurait, avant son lancement, proposer des tarifs compétitifs à l’égard des MVNO.

Compte tenu de cette stratégie qui lui est défavorable, l’association demande donc à l’Arcep « d’ouvrir une procédure de sanction telle que décrite par le Code des postes et des communications électroniques, à l’encontre de la société Free Mobile ». Contactée par l’AFP, l’autorité des télécoms n’aurait pas souhaité commenter cette information.

Fin 2011, les opérateurs virtuels détenaient 11,30% du marché de la téléphonie mobile, contre seulement 7,4% en 2010.

Alternative Mobile regroupe dix opérateurs virtuels : Afone, Auchan Télécom, Carrefour Interactive, Coriolis Télécom, Lebara, NRJ Mobile, Omea Télécom, Ortel Mobile, Prixtel et Transatel.

Bouton retour en haut de la page
Les MVNO exigent de l’Arcep des sanctions contre Free Mobile
Le Kremlin renforce sa mainmise sur l’Internet russe avec le rachat de VKontakte par Gazprom
6 questions pour comprendre l’organisation des élections du CSE
VTC : le Singapourien Grab entre à Wall Street, valorisé à près de 37 milliards de dollars
Chatbots : passons de l’intelligence artificielle à l’efficacité bien réelle
Match va verser 441 millions de dollars aux fondateurs de Tinder pour solder un contentieux
Dans les coulisses de l’Executive Master de l’Ecole Polytechnique, l’une des plus prestigieuses écoles scientifique française