ActualitéAmérique du nordData Room

Levée de fonds, acquisitions, international… Les nouveaux axes stratégiques des Argonautes

Créée il y a près de 20 ans, l’agence digitale Les Argonautes a rapidement mis l’accent sur l’expérience utilisateur et la data. Avec 5,4 millions de chiffre d’affaires revendiqué en 2012, l’agence ambitionne tout simplement de devenir la première agence digitale indépendante française d’ici 5 ans. Levée de fonds et acquisitions constituent donc les prochains rendez-vous stratégiques de l’agence. Retour sur son historique, ses chiffres-clés et son top managment.

Une agence hybride et responsive

Fondée dès 1994 par Alain Assouline, Les Argonautes se présente aujourd’hui comme une agence de communication hybride et responsive où l’accent est définitivement porté sur l’expérience utilisateur.

Depuis près de 20 ans, l’agence s’attache donc à regrouper des talents stratégiques, créatifs, technologiques et de data pour aider ses clients à répondre aux attentes et à s’adapter en permanence au consommateur de l’ère digitale. « Pour nous, l’innovation technologique est devenue aussi importante que la création au sein d’une agence », estime Alain Assouline. « Les agences de communication ont donc pour objectif de créer et de déployer des services applicatifs mettant en avant la véritable valeur ajoutée qu’apporte une marque aux consommateurs » ajoute-t-il.

Entouré de Claude Goldberg et Marian Alster, Alain Assouline anticipe, à l’époque, « l’arrivée du marché Internet, tant sur le plan de l’utilisation des bases de données pour communiquer que sur celui du design centré utilisateur. » L’agence met alors notamment au point l’un des premiers CMS du marché. Son activité se développe grâce à un premier contrat noué avec l’Apec puis un second avec France Telecom. La croissance de l’agence s’appuie, ensuite, sur son outil de gestion de contenu Délia. Une solution qui permet aux Argonautes d’attirer quelques clients grands comptes clés aussi bien dans la sphère privée que publique.

L’année 2008 marque un tournant avec notamment une première levée de fonds de 1,5 million d’euros, grâce à laquelle la société entame une stratégie de croissance externe. Les Argonautes font ainsi l’acquisition de l’agence de communication Principe Actif et prennent une participation majoritaire au sein du capital de la société Relasoft. L’agence rachète également les outils de recherche sémantique de la société SIECA/ALOGIC, avec pour objectif d’intégrer ces outils de recherche au sein de son offre de produits Délia.

Innovation et international : de nouveaux relais de croissance

Aujourd’hui, Les Argonautes emploient 60 collaborateurs et revendiquent un chiffre d’affaires de 5,4 millions d’euros. Parmi ses principaux clients : Peugeot, France Agrimer, PWC, le Conseil général de l’Oise, 3M, SAP, UIMM, AFT-IFTIM, des laboratoires pharmaceutiques ou encore la Ligue contre le Cancer.

Cette année, trois projets ont eu un impact significatif sur la croissance de l’agence. Il s’agit notamment du déploiement dans 90 pays de la refonte des sites Peugeot en responsive design (déjà en 2012 ce client représentait un budget de plus de 2 millions d’euros ), du projet d’un réseau social professionnel pour les enseignants développé en partenariat avec le CNDP (Centre National de Documentation Pédagogique), et enfin, de la refonte du dispositif Internet du département de l’Oise.

Grâce à ces différents projets, l’agence table sur un chiffre d’affaires 2013 de 6,5 millions d’euros. Alain Assouline ne s’en cache pas, l’ambition, à moyen terme, des Argonautes est de devenir la première agence digitale indépendante française. Pour atteindre cet objectif, l’agence compte procéder à un second tour de table pour lever près de 1,5 million d’euros. Une opération privilégiée à un adossement auprès d’un grand groupe de communication.

Les fonds levés devraient permettre à l’agence de renforcer ses actions commerciales et de doper ses investissements en R&D. Au menu également : de nouvelles opérations de croissance externe afin d’amorcer le déploiement de son activité internationale très ciblée. « Nous avons déjà une filiale en Tunisie, mais cette fois-ci nous comptons réaliser de nouveaux investissements au Maghreb, au Qatar ainsi qu’aux Etats-Unis et notamment à Los Angeles », précise Alain Assouline.

L’agence travaille parallèlement en R&D sur un projet de plateforme de réseaux sociaux en Open Source, basée sur la technologie Symphony. Un projet qui devrait également lui permettre d’étendre son activité aux pays européens voisins.

  • Date de création : 1994
  • Effectif : 60 salariés.
  • Nombre de projets en cours : 20
  • Chiffre d’affaires 2012 : 5,4 millions d’euros (stable par rapport à 2011), deux tiers provenant de clients privés, un tiers provenant des secteurs public, paritaire et associatif.
  • Résultat net : 100 000 euros.
  • Objectifs : 6,5 millions d’euros de CA en 2013 pour un résultat net de 650 000 € et 7,8 millions d’euros de chiffre d’affaires, en 2014, avec un résultat net à 855 000 euros. Objectif : 15 millions d’euros de CA à l’horizon 2016.
  • Fonds levés : L’agence, qui s’est vu délivré par Oseo le label d' »entreprise innovante », a déjà levé 1,5 million d’euros auprès notamment d’une société polonaise et compte réaliser prochainement une nouvelle augmentation de capital de 1,5 million d’euros, notamment sur la plate-forme Alternativa..

Les hommes clés des Argonautes

AlainAlain Assouline : président co-fondateur

Directeur artistique senior chez RSCG en 1975 à l’âge de 20 ans et expert Apple lors du passage des médias papiers au numérique, Alain Assouline a également dirigé le studio Borg de 1991 à 1994. En 1994, il fonde l’agence Les Argonautes. Pionnier de l’écriture et du design interactif, Alain s’implique dans tous les projets de l’agence au niveau de la conception et de la création. Il est également Président de l’Institut Edgar Quinet et membre du collège de l’Académie de l’Intelligence économique.

NicolasNicolas Chagny : directeur général

Nicolas Chagny débute sa carrière au sein de Netradio, webradio française de contenu. Il rejoint dans un premier temps Les Argonautes, de 1998 à 2010, en tant que Directeur Associé IT. Parallèlement, il prend les commandes de Relasoft et fonde en 2000 MediasActu. Depuis avril 2010, il est le Directeur Général des Agonautes. Nicolas est en charge du suivi des projets et des engagements des Argonautes auprès de ses clients. Il assure aussi la mise en œuvre opérationnelle des opérations de développement et de croissance de l’agence. Sur Twitter, il n’hésite pas à se définir comme une personne mi-geek / mi-sympathique. Il est également associé et formateur à l’Institut Edgar Quinet.

Philippe-AutierPhilippe Autier : Directeur technique

Expert LAMP et open-source, Philippe est habitué aux problématiques web complexes et internationales. Présenté comme un catalyseur d’énergies geek positives, il s’attache particulièrement à mettre en relation les acteurs d’un projet digital, du marketing à la DSI.

JPJean Pascal Szelerski : Directeur stratégies digitales

Spécialiste de la transformation digitale des entreprises, Jean-Pascal est un véritable passionné qui maîtrise tous les ressorts de l’innovation digitale. Ancien directeur web de l’Apec, il enseigne également à l’université de Paris Est Créteil. Il rejoint Les Argonautes en mai 2011.

Crédit photo: Shutterstock, des millions de photos, illustrations, vecteurs et vidéos

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
Levée de fonds, acquisitions, international… Les nouveaux axes stratégiques des Argonautes
Airbnb double ses pertes, mauvais indicateur avant l’IPO de 2020?
Les offres d’emploi de la semaine
Libra: le G7 exige un cadre juridique
Veepee s’offre la startup Scalia pour unifier ses données produits
[Webinar] E-commerce: les bonnes pratiques pour réussir son Black Friday
Pour faire face à Netflix, Apple explose son budget de production de contenus
Copy link