Le WebTech

[LeWeb’14] Flagg’it veut capter l’instant

« C’est la première fois que je viens à une grande conférence. La mise en scène m’impressionne » confesse Alexandre Thevenot le cofondateur de Flagg’it, qui a remporté avec Lucas Valverde, son associé, un pass de trois jours à LeWeb’14 en participant au concours organisé par Frenchweb, qui est partenaire de l’événement. « Tous les grands du numérique sont là, on essaie de les approcher » poursuit-il.

flagg-it
Les deux fondateurs de Flagg’it à LeWeb’14.

A l’origine, un voyage au ski

Leur start-up est née d’un constat : les utilisateurs filment des heures entières pour ne conserver que quelques courts moments. Pour répondre à ce problème, ils ont pensé à Flagg’it, une petite télécommande connectée permettant de signaler à la caméra tout instant important dès qu’il se produit. Ce « flag » fonctionne tel un repère qui aidera à retrouver plus rapidement un instant clé lors du montage.

« Etant moi-même un utilisateur de GoPro, je n’avais jamais le temps de revisionner l’intégralité de mes vidéos pour retrouver les meilleurs moments, les 30 secondes marquantes » explique Lucas Valverde.

Jouer l’universalité

Les deux fondateurs se sont rencontrés dans leur école d’ingénieur, l’ISEN, à Toulon. L’idée a muri lors d’une virée au ski à Bromont, au Québec où ils ont étudié lors de leur passage à l’Université de Sherbrooke. Puis, ils ont commencé à se pencher sérieusement sur le projet à leur retour.  « En parallèle de nos études, nous avons fait du brainstorming, nous interrogions notre entourage pour savoir ce qu’ils pensaient de notre concept avant de nous atteler au prototypage » explique M. Valverde.

Flagg’it devra cependant affronter un concurrent de taille : GoPro qui a lancé un système similaire sur sa dernière caméra, la Hero 4. Mais les deux jeunes entrepreneurs comptent se faire une place en jouant la carte de l’universalité : « notre avantage, c’est le prix et l’adaptabilité de notre système avec tous les modèles de caméra : les anciennes GoPro, les Sony, les Canon… Tout le monde pourra l’utiliser ».

Pour financer leur projet, ils viennent de lancer une campagne de financement participatif sur Indiegogo. La barre des 17 000 dollars a été franchie, sur un objectif de 50 000 dollars. Les premiers modèles devraient être livrés au cours de l’été 2015. Une étape, un « flag » important de leur aventure.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[LeWeb’14] Flagg’it veut capter l’instant
AssurTech: la startup française Zelros lève 11 millions de dollars auprès de BGV et ISAI
Neutralité du net: la Californie remporte une victoire majeure
Toyota amorce le développement de sa smart city au pied du Mont Fuji
Écologie: comment le gouvernement veut-il limiter l’empreinte du numérique?
Droit du travail: pourquoi la régulation des plateformes numériques devient urgente
Smart City: 2150 clôt son fonds européen à 130 millions d’euros