A la uneBusinessEuropeStartupTech

Lilo veut rendre le Web éthique et solidaire

Le moteur de recherche Lilo annonce le lancement de son nouveau produit, le mail écologique. Le service veut contribuer à réduire l'impact écologique lors d'un envoi de pièces jointes par email et assure ne pas lire les données envoyées par les différents utilisateurs. «C'est un email grand public. Notre but est qu'un grand nombre de personnes l'utilise», explique Clément Le Bras cofondateur de Lilo.

Cet outil est proposé gratuitement et sans publicité. La barre de recherche Lilo est directement intégrée dans la boîte mail afin que les utilisateurs puissent effectuer des recherches.

330 000 euros reversés aux différents projets soutenus par Lilo

Clément Le Bras et Marc Haussaire ont fondé Lilo en février 2015. Le moteur de recherche permet à chaque fois que l'on fait une requête sur Internet, de financer des projets environnementaux et sociaux. L'entreprise a bâti son modèle économique autour des liens commerciaux présents lors de ces recherches. La moitié du chiffre d'affaires généré par l'entreprise, qui ne communique pas sur le montant exact, est reversé aux différents projets. 

Aujourd'hui, la start-up revendique 30 millions de recherche par mois. L'entreprise a permis, depuis sa création, de financer 90 projets et de reverser 330 000 euros.

Fondateurs : Clément Le Bras et Marc Haussaire

Création : 2014, lancement en février 2015

Siège : Paris

Activité : moteur de recherche

Myriam Roche

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Lilo veut rendre le Web éthique et solidaire
Le téléchargement de TikTok et WeChat interdit dès dimanche aux États-Unis
PayFit : une politique de télétravail faite de confiance et de mobilité géographique
Jeux vidéo: pourquoi l’avenir des consoles reste incertain
Apple poursuit sa conquête du marché indien avec l’ouverture de son premier magasin en ligne
Glwadys Le Moulnier : « La classe sociale détermine la difficulté avec laquelle on peut entreprendre »
Coronavirus, racisme, élections: comment Facebook veut calmer les échanges entre ses employés
Copy link