Blockchain / CryptoBusinessGregory PouyLes ExpertsMarketing & CommunicationTech

L’impact de la blockchain et des cryptomonnaies sur le marketing

Par Grégory Pouy, expert FrenchWeb

Frédéric Montagnon est un entrepreneur, « expert » sur la blockchain et les cryptomonnaies.
Il a dernièrement fondé Legolas Exchange, une plateforme d’échange de crypto monnaies professionnelle et transparente.

En ce qui me concerne, je m’intéresse depuis 2014 à la Blockchain et j’avais fait l’interview de Eric Larcheveque (fondateur de la maison du bitcoin et aujourd’hui de Ledger) à l’époque pour mieux comprendre le bitcoin.
A relire l’article, on se rend bien compte que je n’avais pas encore bien compris ce qu’il m’avait expliqué à l’époque…mais avec cet épisode de Vlan vous allez mieux comprendre mais aussi envisager l’impact opérationnel que la blockchain pourrait avoir.
Depuis l’avènement d’Internet, j’ai rarement vu un sujet autant polarisé entre ceux qui expliquent que c’est le futur d’Internet et ceux qui vous disent que tout cela n’est qu’une vaste blague  qui retombera comme une crêpe molle.
Mon avis est que la Blockchain est la prochaine immense révolution à venir et il s’agit bien de comprendre ce qui est en train de se passer.

Internet était la révolution de l’information, la blockchain sera la révolution des transactions et des contrats

Finalement si on prend un peu de recul, Internet est une manière de révolutionner l’information puisque l’on est capable en la divisant par petits paquets de la transférer n’importe où très rapidement et sans trop d’échec (aujourd’hui).
Par information, on entends: email, paiement, photos, vidéos etc….
La blockchain s’attaque à un autre élément fondateur: les transactions et les contrats.
Aujourd’hui un contrat est un document ou une série de documents (tickets de caisse, contrat de garantie, certificat d’authenticité…) mais que l’on perd facilement, que l’on peut falsifier facilement, qu’on ne peut pas vraiment transmettre aisément non plus.
La blockchain c’est un base de données où l’on va stocker des informations de contrats avec la garantie d’une date et d’un contenu, le tout en s’assurant que cela soit non falsifiable dans le temps.
L’exemple que reprend Frédéric dans le podcast est l’achat de médicaments par exemple et le besoin de vérifier que ce ne sont pas des contrefaçons. Un besoin vital dans de nombreux pays
Via la blockchain, je vais pouvoir vérifier que le numéro a bien été donné par un laboratoire, que le produit doit bien se trouver dans la pharmacie dans laquelle je suis actuellement, la date de création et de péremption et qu’il n’a pas été copié par quelqu’un d’autre.
Bref, c’est l’assurance d’une représentation numérique d’un objet physique.
Ici un article pour en savoir plus sur l’impact de la blockchain sur les systèmes de santé ) si vous souhaitez approfondir.

Les crypto monnaies sont la monnaie des machines

Beaucoup de personnes envisagent le bitcoin et plus généralement les crypto monnaies comme des monnaies censées concurrencer le dollar, l’Euro ou le Yen…cela est sans doute dû au fait qu’on parle de « monnaie » et aussi en raison de la bulle spéculative autour des celles-ci.
J’entends parfois des personnes me dire « quand je pourrais acheter du pain avec des crypto monnaies, on en reparlera » ou  « je veux bien croire dans la blockchain mais pas dans les crypto monnaies » ors, évidemment, pour Frédéric Montagnon, ces affirmations sont la preuve d’une incompréhension de cette nouvelle étape dans le développement d’internet.
Finalement il est important de comprendre la logique derrière la blockchain.
Comme l’explique parfaitement cet article paru ces derniers jours et comme Frédéric l’explique également, le web a été financé par quelques entreprises (GAFA en occident, BATX en Asie…) et par conséquent, ces derniers possèdent la quasi intégralité des infrastructures qui supportent Internet mais par conséquent possèdent également l’ensemble des données privées.
D’où les discussions de plus en plus présentes du démantèlement de ces empires.
Si vous réécoutez le podcast de la semaine dernière sur l’innovation en Afrique, vous comprendrez donc également pourquoi le modèle d’innovation sur ce continent peut donner une voie sur la manière dont nous devons envisager l’innovation demain.
Quoiqu’il en soit, cela pose de vraies questions éthiques et la blockchain est une réponse dans le sens ou elle permet une décentralisation.
Mais pour éviter de retomber dans les travers passés ces technologies doivent néanmoins trouver un mode de financement autonome et indépendant du monde et les crypto monnaies sont là pour cela.
Elles permettent des micro transactions pour valider les interactions, l’applicatif est donc intrinsèquement lié à sa crypto monnaie.
Il s’agit bien d’une monnaie de machine à machine et non d’homme à homme ou d’homme à machine et chaque blockchain à un usage particulier.
Comme le rappelle Frédéric, il y a plusieurs  catégories de blockchains comme par exemple les crypto monnaies d’infrastructures ou les crypto monnaies d’application.

La blockchain et le marketing

Avec la compréhension que la blockchain peut permettre de créer une représentation digitale infalsifiable d’un objet réel, on comprend mieux que cela pourrait permettre de créer un lien intelligent entre la marque, le produit et le possesseur du produit.
Ce dernier est d’ailleurs à différencier de la personne qui a acheté le produit.
Pour une marque cela veut dire d’être capable de communiquer directement avec les personnes qui possèdent tel objet réalisé en telle année etc…
C’est donc une transformation en profondeur du CRM, de la relation client mais aussi la quasi certitude de supprimer la contre façon ou en tous cas de la rendre bien plus complexe.
C’est donc plus intelligent, plus direct et plus efficace de se connecter aux individus.

La Blockchain va générer un nombre important d’articles, de conférences, de formations dans les mois à venir et vous ne pourrez pas passer à coté.
Mais comme le rappelle Frédéric, le souci majeur aujourd’hui est que les développeurs qui maîtrisent parfaitement la blockchain sont trop riches pour avoir besoin de travailler et que les nouveaux arrivés ne maîtrisent pas bien encore tous les détails techniques de cette dernière. Cela va donc prendre un peu de temps avant d’exploser mais une fois la balance faite, la révolution sera rapide.
A vous de vous accrocher car cela aura forcément des impacts forts dans votre manière d’envisager le marketing mais plus profondément votre vie quotidienne.

L’expert:

gregory-pouyGrégory Pouy est le fondateur de LaMercatique, un cabinet de conseil de transformation digitale axé sur la partie marketing. Basé entre New York et Paris, il est «expert» marketing pour FrenchWeb.fr. Pour suivre ses écrits et échanger avec lui:

Son blog: http://www.gregorypouy.fr

Son compte sur Twitter: @gregfromparis

Tags
Plus d'infos

Les Experts

Les Experts sont des contributeurs indépendants de FrenchWeb.fr.

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This
Fermer