Les contributeursLes Experts

Ma filleule, la BPI et le Digital en France

Par Josélito Tirados, fondateur de Huaira Kausay

Elle est là, ouverte sur mon bureau depuis plusieurs jours et elle m’agace.

Elle est commentée, partagée, relayée. Je faisais semblant de ne pas la voir, mais @vivien-pertusot a eu la gentillesse de me l’envoyer via LinkedIn (Merci beaucoup Vivien, vous êtes un homme de parole).

Ça cause des patrons, de PME et d’ETI, de France et de Digital et d’incompréhension. Comment ne pas me sentir concerné au premier chef? C’est mon quotidien les patrons de PME et le Digital (et les Majuscules à chaque mot).

«Les dirigeants de PME et ETI face au digital» est le titre d’une enquête du LAB de BPI France

Je pourrais hurler avec les loups et dire que les patrons de ces boîtes sont vraiment des blaireaux qui ne pigent rien, voire ne font rien pour piger. Je pourrais même grimper un peu dans les octaves et m’interroger sur leur volonté de foutre en l’air l’avenir de leur société et planter le pays et les salariés qui bossent pour eux.

Je pourrais, et je suis sûr que cela me ferait gagner quelques points de notoriété sur LinkedIn et des contacts en plus.

Je pourrais, mais ces derniers temps, je me sens un peu las face à la transformation digitale et je suis en empathie avec les dirigeants de PME et ETI Françaises.

Parce que ces humains ne sont pas face au Digital, mais bien face à d’autres humains qui parlent de digital. Et parmi ces humains, il y a moi, et moi en tant que coach digital ben cette enquête me renvoie en pleine gueule mon incompétence au quotidien.

Les experts du digital face aux dirigeants de PME et ETI en France

Et si vous la lisez dans ce sens l’enquête, ça donne quoi?

Ben dans ce sens-là, ça donne qu’il y a des bataillons d’experts, de consultants, de formateurs, de conférenciers, de coach… qui vivent au quotidien la transformation digitale ou plutôt qui lui donne vie et qui ne sont pas assez bons pour donner l’impulsion nécessaire aux patrons pour se bouger et aller de l’avant.

J’en connais des dirigeants de PME et d’ETI et pour la plupart, ils n’ont pas oublié d’être intelligents et diablement pragmatiques et ils savent que leur job n’est pas de jouer à la roulette russe avec les actifs de leur société. Et si nous faisons preuve d’un peu d’honnêteté, la plupart d’entre nous n’ont pas une idée bien claire de la façon de la mener cette transformation digitale que nous appelons de nos voeux.

Nous arrivons dans leur société avec des études chiffrés, notre jargon made in USA et parlons de Data Driven Company, d’Inbound Marketing, d’ABM, de Salestech, de Martech, d’IA, de Blockchain, de BI, de customer Xp, de social selling, d’industrie 4.0…et quand ils nous demandent comment faire et ce que ça rapporte…ben là on répond Agilité, Test & Learn, fais un chèque et on te dira après ce qu’on va faire.

Les dirigeants de PME ne sont pas des investisseurs dont le job est de financer des expérimentations de Digital Transformation (avec les majuscules de mise). Ce ne sont pas des early adopters parce que c’est un luxe qu’ils ne peuvent pas s’offrir.

Après trois mois à l’étranger, ce week-end, j’ai revu mes nièces chéries (deux merveilleuses jumelles de 4 ans).

Avant l’été, je leur avais promis de les transformer en fées magiciennes et j’ai apporté des ailes de fées en tissu, des diadèmes et deux baguettes magiques (Claire’s pour les connaisseurs).

Ma filleule Mathilde m’a regardé avec ses grands yeux émerveillés en prenant la baguette que je venais de lui offrir et après l’avoir secouée au-dessus de sa tête, elle m’a dit avec un air incroyablement déçu: «elle ne marche pas ta baguette tonton, y’a pas de magie dedans?!».

J’ai oublié que pendant mon absence, Walt Disney a raconté des tas d’histoires à ma filleule, et que pour elle, les baguettes magiques transforment le monde en un rien de temps.

Qu’avons-nous raconté comme histoires aux dirigeants de PME et ETI ces 20 dernières années pour qu’ils soient maintenant si incrédules?

Le contributeur:

Josélito Tirados est le fondateur de Huaira Kausay.

Tags

contributeur

Les contributeurs sont des auteurs indépendants de la Rédaction de FrenchWeb. Leurs propos et positions leurs sont personnels.

Sur le même sujet

1 thought on “Ma filleule, la BPI et le Digital en France”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This