AsieBusinessCorrespondantsLyonMarketing & CommunicationTech

[Made in Lyon] The Cosmo Company, TUBA et la conférence FailCon Lyon 2016…

De The Cosmo Company, en passant par le TUBA, tour d'horizon de l'actualité économique et numérique dans la région lyonnaise avec Frédéric Cordel.

 

Co-fondée en 2010 par Michel Morvan (notamment ancien professeur en computer science à l’ENS Lyon et ancien directeur d’études à l’EHESS) et Hugues de Bantel (notamment ancien CEO d’EDAPTECHNOMED, société cotée aux USA), The Cosmo Company s’est spécialisée dans la modélisation et la simulation des systèmes complexes. De quoi s’agit-il? (n’ayez pas peur, c’est plus simple à comprendre qu’il n’y paraît !).

Les équipes de Cosmo, en majorité des ingénieurs et scientifiques de haut niveau ont en effet développé après plusieurs années de R&D un langage spécifique (CoSML pour Complex Systems Modeling Language) destiné à faciliter la compréhension des interactions entre les différents éléments d’un système complexe (comme les réseaux de distribution d’électricité ou bien les réseaux de transports). Intérêt principal: une fois ces interactions modélisées (dans une logique causale et non corrélative), elles sont intégrées dans des logiciels développés par la société qui permettent de réaliser des simulations extrêmement poussées (intégrant potentiellement des milliers de variables, dont certains «facteurs humains»), à fort pouvoir prédictif.

Elles sont utilisées par les dirigeants de grandes entreprises pour prendre des décisions optimales sur leurs sujets les plus stratégiques et extraire de la valeur de la complexité sous-jacente. «Formulé plus simplement, nous accroissons considérablement la capacité d’anticipation de nos clients. Dans un monde de plus en plus interconnecté avec une aversion aux risques de plus en plus forte, il s’agit là d’un avantage compétitif très appréciable», affirme Hugues de Bantel. Preuve que la société se distingue au sein du secteur fortement concurrentiel du big data, elle a été nommée Cool Vendor 2016 par Gartner et a reçu en 2016 de la part d’Ernst & Young et du SYNTEC le prix de l’éditeur de logiciel le plus innovant de France. 

Les investisseurs y croient également puisque la société a levé en 2014 3,8 millions d’euros auprès d'une sélection de fonds corporate et financiers, parmi lesquels Aster Capital et Sofimac Partners (une nouvelle levée de fonds est envisagée à échéance de douze à dix-huit mois auprès de VCs européens et/ou américains). Autre signe très positif une «légende» de l’IT, André Boisvert, ancien COO de SAS Intitute et co-fondateur de Pentaho, a rejoint en janvier 2016 le conseil d’administration de Cosmo. Encore une belle corde à l’arc de cette pépite lyonnaise!

Michel-Morvan-Hugues-de-Bantel-the-cosmo-company-2016 

 

TUBA-2016Lorsque vous franchissez les portes du TUBA, vous avez un peu l’impression d’être «comme à la maison». Et c’est tant mieux puisque le lieu est avant tout destiné à fédérer les citoyens autour des innovations qui feront fonctionner la ville «de demain» (en matière de transport, d’accès à l’administration, d’énergie…). Hors de question d’être ici passif, vous êtes en effet invité à tester les idées et prototypes développés par les «city makers» accueillis par Léthicia Rancurel (la directrice du TUBA) et son équipe. «Nous sommes véritablement dans une logique de co-développement autour de l’innovation urbaine. Il nous semble en effet difficilement concevable d’imaginer les services d'une ville «intelligente» sans avoir recours à l’intelligence collective des citoyens», affirme Léthicia. «Nous souhaitons par ailleurs construire dans le long terme une véritable communauté, car la ville du futur c’est un projet à l’horizon d’une décennie au minimum». Pour que cette communauté devienne réalité, les équipes du TUBA organisent une multitudes d’évènements (tous accessibles gratuitement). On citera notamment (la liste est trop longue pour être exhaustive): les ateliers enfants (personnellement je trouve que c’est une superTUBA-20161be idée, les citoyens de demain c’est avant tout eux…), les rendez-vous TUBA’X-PERTS avec un regard parfois assez décalé (comme «la psychologie sociale appliquée à l’énergie et à l’innovation»), des hackatons…En sus de ces évènements organisés dans le «monde réel», vous pouvez participer activement au développement des services urbains de demain en vous inscrivant dès maintenant sur la plateforme TUBAVIS, au sein de laquelle vous aurez la possibilité  de poster des idées bien sûr, mais surtout de tester des projets en cours (tels que CITYLITY dont nous avons déjà parlé cette année). «Depuis sont lancement en décembre 2014, nous avons reçu près de 250 startups, réalisé des projets d'expérimention, d'open Innovation, etc… avec nos  40 partenaires mais aussi pour les entreprises de l'écosystème hors membres et enfin la communauté compte à ce jour 2500 testeurs volontaires, plus de 150 en 2016 se sont mobilisés dans les ateliers et d'innombrables visites quotidiennes (communautés open source, étudiants, citoyens…» affirme Léthicia. D’un point de vue plus «business», il est important de rappeler que ce lieu, constitué sous forme associative, est soutenu par 10 grands groupes privés qui participent à son financement aux côtés des acteurs publics Métropole de Lyon et Région Auvergne-Rhone-Alpes. La ville de demain est en effet constituée de nombreux «projets» très complexes, qui nécessitent de significatifs apports en capitaux ainsi qu’une très forte coordination des acteurs (privés et publics). C’est toute l’ambition du TUBA que de rassembler ces acteurs, tout en plaçant le «client final» (le citoyen) au coeur du dispositif!

Si comme moi vous adhéré fortement à la théorie du «biais du survivant» chère à Nassim Taleb qui dispose que notre vision du succès (et plus largement du monde) est totalement déformée par la mise en avant systématique de ceux qui ont réussit à percer aux détriments de ceux qui ont échoué (alors que leurs idées peuvent être «meilleures»), alors nous espérons que vous serez présents à la deuxième conférence Failcon Lyon qui aura lieu le jeudi 24 novembre à partir de 18h (voir le site de l’évènement). Au programme de cette soirée: cocktail et intervention de 5 «serial losers» (qui ont su rebondir). Ambiance détendue garantie au regard du thème (l’idée est sans doute de ne pas trop se prendre au sérieux…). Si vous êtes intéressé par ce sujet au niveau global, n’hésitez pas à parcourir le site US de l’évènement. Enfin, je vous recommande vivement de parcourir cette vidéo qui date de 2011: il s’agit du fondateur d’UBER détaillant ses déboires entrepreneuriaux dans les 10 années qui ont précédé la création de la société désormais éponyme (voir toutes les vidéos disponibles ici). 

frederic-cordelFrédéric Cordel a accompagné plusieurs dizaines de start-up aux Etats-Unis lorsqu'il vivait à Boston. Installé à Lyon depuis janvier 2015, il a rejoint le French Tech Hub, structure d'accélération de sociétés françaises innovantes aux Etats-Unis. Il a réalisé la majorité de sa carrière dans le secteur IT (Business Objects, SAP, Steria…), principalement dans des fonctions financières. Il est également le fondateur de FC Consulting, société de conseil et de formation spécialisée en gestion du risque et contrôle des organisations.

 

Lire aussi: Le Made in Lyon du mois dernier, digiSchool, Blendwebmix 2016 et la bonne adresse du mois…

Les Experts

Les Experts sont des contributeurs indépendants de FrenchWeb.fr.Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[Made in Lyon] The Cosmo Company, TUBA et la conférence FailCon Lyon 2016…
4 éditeurs de logiciels de paie pour bien gérer votre entreprise et vos RH
Qui était Lee Kun-hee, le président de Samsung à l’origine d’un empire international ?
FoodTech: comment la restauration d’entreprise innove face à la crise
InsideBoard, LumApps, Powell Software… : les levées de fonds de l’année 2020 dans les RH
Comment le numérique réinvente le monde des livres ?
Cryptomonnaies: PayPal pourrait racheter BitGo, pionnier des transactions sécurisées