ActualitéBlockchain / CryptoBusinessCorrespondantsFinTechIntelligence ArtificielleMarketing & CommunicationNew YorkStartupTech

[Made in New York] IOV, French Fintech, StartOut New York, Data Science Day…

Par Mona Saidi, correspondante FrenchWeb

De la start-up IOV à l’agenda des évènements Tech du mois, tour d’horizon de l’écosystème digital new-yorkais avec Mona Saidi, correspondante FrenchWeb à New York.

La start-up du mois : IOV

IOV est la première startup qui cherche à rendre la blockchain accessible au public grâce à l’introduction d’un ensemble de technologies qui permettra aux détenteurs de crypto monnaies d’échanger des valeurs plus facilement. Interview avec les fondateurs de cette startup à la mission pas si simple.  

IOV’s founders : Karim Ganem, Isabella Dell et Antoine Herzog

Quelle est la proposition de valeur d’IOV ?

Le but principal d’IOV est de permettre la généralisation des chaînes de blocs. Nous pensons que chacun devrait être en mesure d’échanger des valeurs grâce aux chaînes de blocs aussi aisément que l’on échange de l’information sur Internet. Nous croyons également en un monde où chacun serait en mesure de créer sa propre chaîne de blocs et de l’intégrer dans un écosystème mondialisé.

C’est pourquoi IOV présente le Blockchain Name Service, qui est en quelque sorte le DNS (Domain Name System) pour la technologie des chaînes de blocs. Tout comme la technologie DNS résout les adresses IP d’un nom de domaine, le Blockchain Name Service vous fournit l’adresse IP de la chaîne de blocs à laquelle appartient un jeton. Le but ultime est d’obtenir un catalogue de toutes les chaînes de blocs actives, de leur jeton respectif dans le monde et des nœuds de leur programme d’amorçage. De cette façon, n’importe qui peut échanger n’importe quel type de valeur dans le monde grâce à une expérience utilisateur sécurisée, décentralisée et intuitive.

Une fois que toutes les chaînes de blocs sont cataloguées sur le Blockchain Name Service, il est nécessaire d’avoir un standard de communication avec elles. C’est pourquoi IOV propose le protocole Blockchain Communication Protocol, qui est une collection de différents standards à implémenter par les chaînes de blocs pour assurer aux créateurs de jetons que leurs chaînes de blocs et leurs jetons soient visibles et puissent être échangés facilement dans le monde entier.

Comment IOV compte généraliser les chaînes de blocs pour tout le monde ?

IOV rendra l’expérience Blockchain non seulement sécurisante mais également plus simple, pour que n’importe qui puisse y prendre part même sans être un expert en crypto monnaie. Avec le portefeuille d’IOV par exemple, l’utilisateur aura une adresse lisible au lieu des adresses typiquement employées actuellement dans les chaînes de blocs, qui utilisent souvent une combinaison complexe de caractères et de chiffres. Par exemple, au lieu de 1BvBMSEYstWetqTFn5Au4m4GFg7xJaNVN2, IOV propose une simple Value Address, comme john*newyork.value. Non seulement une telle adresse est bien plus facile à mémoriser, elle présente également bien moins de potentiel d’erreurs quand on doit taper l’adresse dans une transaction par jeton.

Un autre problème qu’IOV a l’intention de résoudre est le fait que les utilisateurs doivent télécharger un nouveau portefeuille à chaque fois qu’ils reçoivent un jeton différent. Le Wallet d’IOV rend possible le stockage et l’échange de types de valeurs multiples. Pour autant que les chaînes de blocs implémentent le BCP, tous leurs jetons respectifs seront présents dans le même portefeuille. C’est bien plus efficace et beaucoup plus pratique.

Qu’est-ce qui différencie IOV des technologies de chaînes de blocs existantes ?

La majorité des efforts d’interopérabilité ont été réalisés dans les échanges. On crée des infrastructures où tournent en parallèle chaque protocole de chaque chaîne de blocs existante afin que l’utilisateur final puisse échanger ses jetons entre les chaînes de blocs, mais cette approche n’est pas échelonnable et soulève des problèmes de sécurité avérés. Avec l’augmentation du nombre de chaînes de blocs, les coûts de maintenance des infrastructures ont considérablement augmentés. IOV choisit l’approche inverse. Au lieu d’essayer dans un premier temps de créer des chaînes de blocs autonomes puis de se demander comment les chaînes de blocs seront intégrées dans un écosystème, IOV propose un protocole pensé dès sa conception pour résoudre le problème d’interopérabilité. Toute chaîne de blocs peut implémenter le BCP et en retirer immédiatement les bénéfices.

Quels sont les futurs challenges pour IOV ? (technologiques, de marché, financiers, etc.)

Nous sommes actuellement à la recherche de partenariats stratégiques sur le long terme dans le but d’affronter tous les aspects des challenges que nous avons identifiés comme tel. Nous sommes particulièrement concernés par la conformité légale de notre projet vis-à-vis des différentes régulations de la technologie des chaînes de blocs. Notre ICO (Initial Coin Offering) doit par ailleurs être lancée très prochainement et nous travaillons beaucoup dessus afin que notre projet réussisse.

Pouvez-vous nous en dire plus sur les membres de l’équipe d’IOV et leur parcours ?

Les cofondateurs d’IOV sont des crypto-entrepreneurs expérimentés. Isabella Dell bénéficie d’une influence proéminente dans l’industrie du Blockchain. Elle a été Architecte des Systèmes en Chef et la première technicienne à être employée chez LISK. Karim Ganem est un entrepreneur bénéficiant de 15 années d’expérience et vainqueur d’une récompense. Et Antoine Herzog, entrepreneur et inventeur de brevets, est également détenteur d’une récompense dans l’industrie des chaînes de blocs.

Quelques mots sur la genèse et l’historique du projet ?

Antoine et Karim sont tous deux basés en France. Ils avaient déjà travaillé ensemble sur de nombreux projets lorsque l’idée d’une transition dans le domaine du Blockchain leur est apparue. En 2017, ils décident de participer au Cosmos Hackathon pour finir à la première place avec un projet appelé Multiverse. Ils ont depuis décidé de poursuivre leurs travaux sur un projet qui rendrait la technologie des chaînes de blocs plus accessible à un public moins expérimenté. Après avoir rencontré Isabella, qui partageait une vision identique sur le futur des chaînes de blocs et bénéficiait d’une importante expérience dans le sujet, l’idée de fonder ensemble IOV s’est concrétisée. Nous avons publié un article de blog (en anglais) à ce sujet:

Pour plus de renseignements, venez nous rendre visite à l’adresse www.iov.one et rejoignez notre chaîne Telegram sur https://t.me/internetofvalues.

L’agenda du mois : French Fintech, StartOut New York, Data Science Day…

Transatlantic Perspectives on Fintech Innovation and Regulation

Le Mercredi 28 mars 2018 au Consulat Général de France à New-York

Cet évènement réunira startups, investisseurs, organismes de régulation et institutions pour un partage d’expériences et un échange sur les réglementations et technologies qui façonnent l’écosystème fintech des deux côtés de l’Atlantique. Blockchain, identité digitale, Intelligence artificielle et cybersécurité seront certains des sujets abordés.

Au programme :

  • Des représentants du Hub d’innovation de l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de la Résolution présenteront le système réglementaire de point d’entrée unique français pour les créateurs de projet ainsi que le processus d’octroi de licence français.
  • Des experts de la Banque de France discuteront de l’approche de la Banque Centrale vis-à-vis des technologies financières et de ses projets Fintech phares.

Pour en savoir plus.

StartOut New York Presents Blockchains and ICOs: Scaling Your Startup Series

Le Mercredi 28 Mars à New York

La Blockchain – qu’on ne présentera plus – et l’ICO – une nouvelle forme de financement basée sur la blockchain – sont en train de profondément transformer le paysage entrepreneurial. Si vous avez une startup et que vous vous demandez comment utiliser la Blockchain comme levier pour votre plateforme ou comment faire une ICO (Initial Coin Offering) réussie, un panel d’experts aguerris dans l’implémentation de blockchains et la préparation d’ICO a la réponse à vos questions. Cet évènement fait partie d’une série d’évènements sur comment scaler sa Startup.

Pour en savoir plus.

Data Science Day

Le Mercredi 28 mars 2018 à l’Université de Columbia

Pour fêter le cinquième anniversaire de la Data Science à Columbia, les chercheurs de la prestigieuse université américaine présenteront leurs derniers projets sur le sujet à cette conférence d’une journée. Démonstrations et présentations éclairs donneront une tribune aux éducateurs, professionnels et innovateurs du secteur.

Au programme :

  • La science des données au service des découvertes médicales
  • Climat & Finance : Utilisation de données financières pour mesurer et anticiper le risque financier
  • Machine Learning : Le bon, le moins bon et perspectives légales
  • Conversation au coin du feu : Data et Démocratie

Pour en savoir plus.

Empire Startups Fintech Conference

Le 18 Avril à New York

Blockchain, prêt, robo-advisors, insurtech, immobilier…découvrez les acteurs qui ouvrent de nouvelles voies dans le domaine fintech à l’occasion de la conférence Empire Startups Fintech. Cet évènement attire chaque année des centaines d’entrepreneurs fintech et accueille les investisseurs et les prestataires de services qui aident ces startups à se développer. Au programme de cet évènement :  démonstrations des fintechs les plus innovantes, panels d’experts et discussions sur sur les sujets fintech les plus brûlants.

Pour en savoir plus.

Photo by Mike Chavarri on Unsplash

La correspondante:

Mona Saidi est Responsable Marketing chez Assur.com.

Assur.com est un moteur de recherche d’assurance créé pour vous accompagner dans votre recherche d’assurance auto, santé, habitation ou voyage.

 

 

Tags

Les correspondants

Les correspondants des Frenchweb en France et à l'international

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce contenu pourrait vous intéresser:

Close
Share This