ActualitéBusinessCorrespondantsFrenchTechMarketing & CommunicationStartupTech

[Made in Suède] Lancement de la FrenchTech Nordics : 3 questions à son co-fondateur Antoine Heftler

Par Erwan Derlyn, correspondant FrenchWeb

L’initiative French Tech, lancée en 2014, est en plein essor et regroupe désormais un collectif de startups et startupeurs français aux quatre coins du monde. Même si la Suède est reconnue comme la capitale Européenne des startups elle n’est toujours pas considérée ou labellisée comme un hub French Tech. Une anomalie qu’Antoine Heftler et ses collaborateurs bénévoles veulent résoudre en lançant l’initiative La French Tech Nordics.

Pour FrenchWeb, je suis allé à sa rencontre au siège de Tieto à Stockholm, où il travaille.

Salut Antoine, vous venez de lancer la French Tech Nordics, peux-tu nous expliquer l’origine de ce projet et sa mission principale ?

Tout est parti d’un Tweet en 2015. Au départ, le compte Twitter relayait des infos sur la Tech Française et Suédoise, mais l’engouement n’était pas vraiment au rendez-vous. C’est après une rencontre avec Axelle Lemaire en 2017 que l’on a décidé de regrouper les pays Nordiques pour attirer un public plus large. La mission de la French Tech Nordics s’appuie sur les piliers fondateurs de la French Tech: fédérer, accélérer, et rayonner. Nous voulons créer un pont entre l’écosystème dynamique des pays Nordiques et la France. On se rend compte sur place que le marché Scandinave est souvent mal compris par la France et les startupers Français, et vice versa. Mais il y a beaucoup de synergies possibles entre les deux régions et on aimerait simplifier cet échange.

Nous voulons créer un pont entre l’écosystème dynamique des pays Nordiques et la France

À qui s’adresse principalement La French Tech Nordics ?

La French Tech pour nous c’est une nouvelle façon d’être citoyen, c’est l’appartenance à un groupe qui a but commun. On s’adresse aux françaises et français qui ont un rapport avec la technologie de part leurs professions ou leurs études et qui ont un intérêt ou une affiliation avec la Scandinavie. Concrètement, on regroupe un éventail de membres assez large allant d’investisseurs en passant par des marques partenaires à des gens à la recherche d’un emploi. On veut utiliser notre plateforme et nos canaux pour faciliter la mise en relation et accélérer les opportunités.

La French Tech c’est une nouvelle façon d’être citoyen

De quels moyens disposez vous et à quoi peut-on s’attendre de la French Tech Nordics ?

Pour l’instant, nous sommes une équipe de quatre personnes et nous agissons de façon totalement bénévole. Frederic Hasbani s’occupe du Danemark, Cyril Barrow de la Finlande, Bertrand Maugain de la Norvège et moi de la Suède. Nous ne sommes pas encore labellisés mais l’objectif c’est de montrer que l’axe Nordique-Baltique est un hub actif et très intéressant pour la France. Nous avons déjà un bon nombre d’événements prévus en collaboration avec les équipes locales de Business France. Nous souhaitons aussi mettre à contribution notre communauté en les incitant à communiquer sur notre site ou en les aidant à créer leurs propres évènements afin de faire rayonner la French Tech à Stockholm, Copenhague, Oslo et Helsinki.

Vous pouvez suivre l’actualité de la French Tech Nordics sur notre site lafrenchtechnordics.com ou sur Twitter, LinkedIn, et Instagram.

Le correspondant:

Erwan Derlyn, est consultant en stratégie digitale pour start-up.

Expat Français, basé en Suède depuis 2008, Erwan a commencé sa carrière en agence avant de rejoindre la start-up iZettle entre 2013 et 2016.

Aujourd’hui indépendant, il travaille avec certaines des entreprises à la croissance la plus rapide en Europe dans la FinTech, la musique, la mode, le design, et la santé.

Erwan Derlyn est le correspondant FrenchWeb de Stockholm. Chaque mois, il presente des start-up de la région et commente l’écosystème dynamique de la capitale Suédoise.

Tags

Les correspondants

Les correspondants des Frenchweb en France et à l'international

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This