Actualité

Madrid – Du mouvement sur la trace du livre Les dessous du Web

Pour la sortie de mon nouveau livre, une opération de lancement inédite démarre ces jours ci.

Des exemplaires du livre Les dessous du Web vont être simultanément déposés dans les plus grandes capitales du monde par des amis, des relations ou des correspondants, dans des zones de forte influence. Pour ce faire, le livre est en deux langues : Français et Anglais.

Des exemplaires du livre Les dessous du Web viennent d’être déposés dans la ville de Madrid :

Web69-Madrid-1

Les passants sont invités à ramasser le livre, à l’emporter et à le lire. Ils sont également incités dés la couverture du livre et tout au long de l’ouvrage, à déposer à leur tour leur exemplaire, après l’avoir lu, au hasard des villes (sur un banc public, dans le métro, dans un aéroport…), afin qu’un autre lecteur le prenne, le lise et le dépose quelque part, à son tour. Ces lecteurs sont invités à raconter où ils ont trouvé le livre, où ils l’ont ensuite déposé, sur le site www.lesdesousduweb.fr et sur Frenchweb.fr.

L’itinéraire de l’ouvrage, tout au long de sa route est ainsi décrit.

A l’heure où vous lisez, des exemplaires du livre Les dessous du Web sont peut-être dans le vol New York – Bombay, en attente d’être ramassés sur des sièges de trains de Shanghai, sur des tables de restaurants d’affaires de Rio de Janeiro, dans des business centers de Moscou, dans les halls d’accueil d’entreprises californiennes ou simplement en bas de chez vous…

Pour découvrir le site consacré au livre, cliquez ici.

Pour acheter le livre, cliquez ici ou le télécharger, cliquez là.

Bonne lecture,

 

Bertrand

bertrand@lesdessousduweb.fr

Bouton retour en haut de la page
Madrid – Du mouvement sur la trace du livre Les dessous du Web
[SEED] Osol lève 3 millions d’euros auprès de Christophe Courtin (FLEX-O) et Romain Afflelou (Cosmo)
Amazon Prime, le pari risqué mais réussi de Jeff Bezos
PrestaShop tombe dans le giron du groupe italien MBE Worldwide
Les consommateurs ont-ils davantage confiance dans l’identité numérique ?
Cybersurveillance: l’entreprise française Nexa Technologies mise en examen pour « complicité de torture » en Egypte
[Silicon Carne] Le réel contre-attaque