ActualitéTech

Médiamétrie-eStat lance eStat’Cibles, une nouvelle mesure des contenus web et des flux audio/vidéo

Médiamétrie-eStat vient de dévoiler ce matin son nouveau service eStat’Cibles destiné aux éditeurs de sites Internet. les utilisateurs vont disposer de résultats de profil pour chaque page ou url, chaque flux audio et vidéo de leur site sur des critères de sexe, âge et activité.

Une nouvelle façon de comparer le profil des lecteurs d’un contenu spécifique à celui de l’ensemble des utilisateurs du site et plus largement celui de la population des internautes. eStat’Cibles permet donc de qualifier beaucoup plus précisément son audience que ne le permet sa fameuse mesure mensuelle. La méthodologie développée s’appuie sur le rapprochement des résultats de fréquentation enregistrés par Médiamétrie-eStat avec le profil des internautes du panel Mediametrie//NetRatings.

Benoît Cassaigne, Directeur Exécutif des mesures d’audience de Médiamétrie: « eStat’Cibles constitue une innovation déterminante du web analytics, issue du rapprochement des deux mesures Internet de Médiamétrie. Il s’agit d’une 1ère illustration de notre plan de recherche et développement lancé il y a 2 ans dans le domaine de la mesure hybride ».

eStat’Cibles sera disponible d’abord pour les clients de Médiamétrie-eStat en juillet et en août avant sa commercialisation en septembre.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Médiamétrie-eStat lance eStat’Cibles, une nouvelle mesure des contenus web et des flux audio/vidéo
RGPD: Amazon fait appel de son amende de 746 millions d’euros en Europe
NFT: avec « Sotheby’s Metaverse », la célèbre maison de vente aux enchères s’installe durablement dans le secteur
OVHcloud: le champion français entre en Bourse pour une valorisation à 3,5 milliards d’euros
FinTech : PaySika, une néobanque à la conquête de l’Afrique francophone
Pourquoi Microsoft va-t-il fermer LinkedIn en Chine?
Cyberattaque: face aux rançongiciels, les acteurs de la cybersécurité veulent contre-attaquer