ActualitéEuropeIntelligence Artificielle

Microsoft va injecter 30 millions de dollars sur 3 ans dans le développement de l’intelligence artificielle en France

A l’occasion de la remise du rapport de Cédric Villani et du sommet sur l’intelligence artificielle, «AI for Humanity», qui se tient ce 29 mars au Collège de France, à Paris, Microsoft a présenté son plan en faveur de l’intelligence artificielle pour la France. Dans ce cadre, la firme américaine prévoit de débloquer une enveloppe de 30 millions de dollars étalée sur 3 ans. Avec cet investissement, Microsoft veut développer «une IA de confiance» dans l’Hexagone.

La mise en oeuvre de ce plan doit se traduire par la création d’Impact IA, qui réunit un collectif d’entreprises, comme Engie, Orange, Air France-KLM et SNCF, et de start-up partenaires de Microsoft, à l’image de Craft AI et DCbrain, pour réfléchir sur les enjeux éthiques et sociaux de l’intelligence artificielle (neutralité des algorithmes, diversité et inclusion…) et son impact sur le quotidien des Français en matière de santé, de mobilité, d’énergie, d’environnement ou encore d’alimentation. A partir de cette réflexion, le collectif entend soutenir des initiatives afin d’assurer la transition de ces secteurs vers l’intelligence artificielle.

En parallèle, Microsoft va lancer Compétences IA, un programme qui vise à développer les compétences numériques (intelligence artificielle, cloud, code…) en France. Celui-ci reposera sur une plateforme en ligne dotée d’un assistant intelligent qui orientera chacun (jeunes, étudiants, développeurs, professionnels du numérique, personnes éloignées de l’emploi…) vers des parcours personnalisés de formation. Avec ce dispositif, Microsoft se fixe pour objectif de former 400 000 personnes en 3 ans et de créer 3 0000 nouveaux emplois au sein de l’écosystème numérique français. «Nous sommes convaincus que la France dispose d’atouts majeurs pour contribuer activement et positivement au développement de technologies de l’intelligence artificielle dans le respect et l’intérêt de l’humain», indique Carlo Purassanta, président de Microsoft France. Il y a quelques semaines, il avait déjà déclaré que «la France a tous les atouts pour être une AI Nation».

Dans la lignée de «l’AI Factory» et de «l’École IA»

Ce plan de Microsoft pour accélérer le développement de l’intelligence artificielle dans l’Hexagone intervient moins d’un mois après l’inauguration de son «École IA» au sein de son campus français, à Issy-les-Moulineaux. Dans le cadre de ce nouveau programme dédié à l’intelligence artificielle, Microsoft proposera un parcours de sept mois dans son campus parisien. Cette formation initiale sera suivie par une période de 12 mois en contrat de professionnalisation, en alternance au sein d’entreprises partenaires de Microsoft. Autre preuve de l’intérêt de Microsoft pour l’intelligence artificielle, la firme américaine a lancé l’an passé le programme «AI Factory» à Station F pour faire émerger les champions français de l’intelligence artificielle.

Microsoft n’est pas le seul géant américain à montrer ses muscles dans le secteur en France. Google, qui se fixe pour objectif de former chaque année 100 000 personnes aux outils numériques sur l’ensemble de l’Hexagone, a annoncé en janvier l’ouverture d’un centre européen dédié à l’intelligence artificielle à Paris. En marge du sommet sur l’intelligence artificielle, Google a également annoncé le lancement en septembre prochain d’une chaire internationale dédiée à l’intelligence artificielle à l’École polytechnique. En outre, Demis Hassabis, le fondateur de DeepMind, la filiale de Google dédiée à l’intelligence artificielle, a annoncé l’ouverture d’un laboratoire de recherche fondamentale en septembre prochain dans les locaux parisiens de Google.

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce contenu pourrait vous intéresser:

Close
Share This