ActualitéBusinessData Room

[News] Ce qu’il faut savoir ce matin

La fin pour Full Tilt Poker, Intel achète Telmap, Kayak retarde son introduction en bourse, Spotify revient à l’écoute privée, Hadopi  dans les quotidiens

L’ex-leader mondial du Poker, K.O

Le site de jeu de poker en ligne, Full Tilt Poker, est toujours accessible en France, ce matin, mais sa licence a été révoquée, hier indique un comuniqué de l’AGCC (Alderney Gambling Control Commission) basée sur une des îles anglo-normandes situées entre la France et la Grande Bretagne. Cette décision fait suite à une rencontre, à Londres, entre l’AGCC et Full Tilt Poker qui était considéré jusqu’à il y a quelques mois comme l’un des leaders mondiaux du marché. Le site avait été fermé aux joueurs américains en avril dernier, et ses dirigeants inculpés d’escroquerie. Les joueurs qui espéraient obtenir le remboursement de leurs avoirs détenus par le site risquent d’être définitivement déçus, Les projets de reprise du site par d’autres investisseurs, dont le Français Laurent Tapie (fils de Bernard) sont donc aussi compromis.


Intel géolocalise avec Telmap

Intel annonce l’achat de l’Israélien Telmap, un fournisseur de solutions de géolocalisation, et de recherche locale pour mobiles BlackBerry ou Android. Telmap travaille avec plusieurs opérateurs de téléphonie mobile européens dont Orange France qui l’utilise pour son service Orange Maps. Telmap qui emploie 210 personnes aurait 7 millions d’utilisateurs dans le monde. La société devient une filiale à part entière d’Intel.

Kayak patiente

Le site Kayak qui compare les offres de billets d’avion (y compris les low-cost) de voyages et d’hotels a décidé de remettre son introduction en bourse à plus tard. Kayak a été créé en 2004 par des co-fondateurs de sites comme Expedia, Travelocity et Orbitz, il se rétribue par la publicité présente sur son site qui propose une version française.  Kayak avait annoncé son intention de lever 50 millions de dollars en novembre 2010. Kayak disait  avoir enregistré en 2010 un chiffre d’affaires de 170,7 millions de dollars, +51% par rapport à 2009, avec un bénéfice net de 8 millions de dollars, en augmentation de 16%. Kayak a subi un revers lorsque Google a racheté ITA Software dont il utilisait les services. Mais le site estimait alors ne pas dépendre des moteurs de recherche, en expliquant qu’en 2010, 72% des requêtes venaient de visiteurs arrivés directement sur son site, 15% via des publicités et, et seulement 8% via des moteurs de recherche. Kayak compte sur les mobiles pour assurer sa croissance, et fin 2010, son application pour mobiles (iPhone, Android, BlackBerry) avait déjà été téléchargée plus de 4 millions de fois.


Spotify  écoute ses utilisateurs

Daniel Ek, le patron et fondateur de Spotify, a entendu les critiques formulées par ses utilisateurs qui n’apprécient pas de partager automatiquement ce qu’ils écoutent sur Facebook. Ek l’a annoncé sur son compte Twitter, une nouvelle version du logiciel client permet de désactiver cette fonction. Depuis l’annonce de son accord avec Facebook, cette fonction de partage était active par défaut, et les nouveaux utilisateurs doivent être inscrits à Facebook pour utiliser Spotify.


Hadopi dans la presse

Après son bilan présenté hier, Hadopi a les honneurs de la presse française ce matin : Le Figaro, Les Echos, La Tribune, Libération (1 page et demi) lui consacrent tous des articles.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This