ActualitéLyonRetail & eCommerce

Olivier Bernasson: «la vraie richesse d’un site d’e-commerce est sa base client»

Olivier Bernasson est le cofondateur et dirigeant de pecheur.com, une société lancée en 2000. Originellement lancé sous forme d’un portail communautaire gratuit, pecheur.com évolue en marketplace en 2002, puis en site d’e-commerce en 2004. Aujourd’hui, pecheur.com a livré dans plus de 55 pays en 2014 et a réalisé un chiffre d’affaires de 20 millions d’euros.

Comment passe-t-on d’un site communautaire à un site marchand ? Quels sont les facteurs du succès ? Quelles sont les limites d’une marketplace pour pecheur.com ?

Réponses à l’occasion du Blend Web Mix 2015 à Lyon, avec Olivier Bernasson, cofondateur et dirigeant de pêcheur.com.


La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

2 commentaires

  1. Excellent entretien d’un vrai entrepreneur qui a créé une entreprise en commençant l’aventure web il y a 15 ans !

    On sent tout de suite l’expérience : la critique des market place, l’omniprésence d’Amazon, la problématique des ressources humaines.

    Et félictations à Frenchweb d’interviewer un vrai entepreneur, loin de toute cette nouvelle mode des marketenpreneurs qui n’ont encore rien vu, rien créé mais qui se pose déjà en donneurs de leçon…

  2. Très chouette interview. En effet ça nous change de l’habituel bullshit pseudo disruptif ;-) Un entretien rafraîchissant par son pragmatisme et sa sincérité.

Bouton retour en haut de la page
Olivier Bernasson: «la vraie richesse d’un site d’e-commerce est sa base client»
Syntec Numérique
Syntec Numérique et TECH IN France fusionnent pour devenir l’organisation de référence de la Tech
[Evénement Virtuel] Les Nouveaux enjeux de la Digital Workplace & du Travail Hybride
Cédric O nous dévoile la seconde édition du French Tech Community Fund
Ornikar: pourquoi les auto-écoles doivent se tourner vers le digital
IA: Accenture fait concourir son voilier sans pilote au Vendée Globe virtuel
carrefour
La Cnil condamne Carrefour à une amende de 3 millions d’euros pour manquements au RGPD