ActualitéArts et CultureBusinessRetail & eCommerceTech

[Open Source] Avec TEA, Decitre veut réinventer la commercialisation des ebooks

Alors qu’aux Etats-Unis, Apple et cinq éditeurs sont visés par une procédure antitrust pour s’être entendus sur l’augmentation du prix de leurs livres numériques, en France, une nouvelle initiative en matière d’ebooks, imaginée par le libraire Guillaume Decitre, vient de voir le jour.

Baptisée TEA, pour The e-Book Alternative, il s’agit d’une plateforme logicielle en open source qui vise à repenser la distribution des livres numériques, jusqu’alors prisonnière d’écosystèmes fermés et exclusifs.

Cité dans Le Nouvel Observateur, Guillaume Decitre explique : « Les solutions propriétaires d’Apple ou d’Amazon enferment éditeurs et les lecteurs dans un format technique propriétaire, avec un distributeur unique et une bibliothèque dépendante du distributeur. Pire, elles excluent complètement les libraires. »

Le nouveau projet, qui doit être lancé officiellement en avril, sera donc ouvert à tous les éditeurs et distributeurs. La plateforme pourra ainsi être modifiée et enrichie par tous les acteurs de la chaîne du livre. Les lecteurs auront quant à eux la possibilité de ne pas rester enfermés dans un système propriétaire et « de retrouver leur liberté ».

Pour résumer, l’objectif de TEA est triple. La plateforme doit permettre :

  • Aux éditeurs de diffuser leur catalogue numérique en conservant leur indépendance.
  • Aux libraires, distributeurs et e-commerçants d’exercer leur expertise dans la distribution, l’animation et le conseil interactif auprès des lecteurs.
  • Aux lecteurs de lire, commenter, annoter leurs livres, à tout moment, sur tous supports, quels que soient les libraires ou e-commerçants auxquels ils ont acheté des livres numériques.

Présentée la semaine prochaine lors du salon du livre, la solution TEA a déjà réuni le soutien de plusieurs grands groupes, dont Cultura, Rue du Commerce ainsi que la SSII Smile.

L’idée est donc de mettre en place un dispositif alternatif  avant que le marché du livre, très timide en France, ne prenne réellement son essor. En effet, comme le montrait une récente étude menée par AT Kearney, les ventes d’ebooks en 2011 n’ont représenté que 0,5% des ventes totales de livres dans l’Hexagone, contre 20% aux Etats-Unis.

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

3 commentaires

    1. D’une personne à une autre ou bien d’un appareil à un autre ?

      Il n’y aura pas de DRM donc pas besoin de racheter 3 fois le même ebook pour 3 appareils qu’on posséderait donc aucun enfermement sur un appareil et un vendeur donné.

      Pour la vente d’occasion, ce ne sera j’imagine pas interdit mais peut-être pas sur le site lui-même (à vérifier une fois que la plate-forme aura vu le jour)

  1. Eh bien ils en sont où les gens de TEA ?? Je ne vois toujours aucune offre disponible ni aucune annonce précise ! Beaucoup de bruit pour rien ??

[Open Source] Avec TEA, Decitre veut réinventer la commercialisation des ebooks
Explosion du e-commerce pour le BtoB
Rakuten
Rakuten: « De nouvelles possibilités d’innover en matière d’expérience client s’ouvrent dans le retail »
Comment Ingenico a permis à Swedish Fit de faire du paiement en ligne un levier de croissance
Marseille: un data center inauguré dans une ancienne base allemande de sous-marins
Jeux vidéo: Sony prend une part minoritaire dans Epic Games (Fortnite) pour 250 millions de dollars
[Webinar] Summer Camp New Retail: Préparez votre rentrée
Share via
Copy link