AcquisitionActualitéTech

Orange veut racheter l’Espagnol Jazztel pour 3,4 milliards d’euros

Orange a annoncé qu’il va lancer une offre publique d’achat amicale sur Jazztel, un opérateur télécom espagnol. « L’offre permettrait aux actionnaires de Jazztel de recevoir 13 euros par action en numéraire, soit une prime de 34% sur la moyenne pondérée des cours de clôture des trente derniers jours de bourse. […] Le prix d’achat de 100% du capital de Jazztel s’élèverait à 3,4 milliards d’euros » précise le groupe tricolore.

Plusieurs actionnaires se sont déjà engagés à participer à l’opération dont M. Leopoldo Fernandez Pujals qui devrait apporter 14,5% du capital, ainsi que José Miguel Garcia Fernandez, directeur général, et M. José Ortiz Martinez, secrétaire général.

Concentration du secteur

Avec cette acquisition, le Français souhaite former le second plus important acteur dans le haut débit, et le premier dans le mobile en Espagne. Il estime les synergies possibles à 1,3 milliard d’euros, principalement sur les réductions des coûts opérationnels et les investissements réseau.

Jazztel est le troisième opérateur en Espagne. En 2013, il a réalisé un chiffre d’affaires de 1,006 milliard d’euros pour un résultat net de 67,5 millions d’euros. Ses principaux concurrents sont Telefónica et à Vodafone, tous deux devant lui en nombre d’abonnés. Cette annonce survient dans un contexte de fusion dans le secteur des télécoms espagnol. En mars derniers, Vodafone avait racheté le câblo-opérateur ibérique Ono pour 7,2 milliards de dollars.

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Orange veut racheter l’Espagnol Jazztel pour 3,4 milliards d’euros
Royaume-Uni: Nokia signe son premier contrat 5G depuis l’exclusion de Huawei
eSport : PandaScore lève 5 millions d’euros auprès de la FDJ, Serena et Alven
S’adapter: le maître-mot des artisans et des boutiques depuis le confinement
Cryptoactif: Bitpanda lève 52 millions de dollars auprès du fonds de Peter Thiel 
Comment Cafeyn profite de la crise pour se renforcer
Play Store: Google se veut plus strict sur le paiement de la commission