ActualitéDecode BusinessEuropeTelecomTV

Puces électroniques: comment Seamless Waves veut profiter de la 5G

La 5G crée de nouvelles opportunités dans le secteur des puces électroniques. Spin-off de l’Université Pierre et Marie Curie, devenue Sorbonne Université, Seamless Waves compte bien capter une part de ce nouveau marché. Maître de conférences dans l’électronique et l’informatique, Hassan Aboushady a co-fondé en 2016 cette start-up qui conceptualise et réalise des puces électroniques pour les communications sans fil dédiées à la 5G et à l’IoT.

«La 5G a des spécifications du point de vue des signaux radio-fréquences , très différentes des standards précédents comme la 3G et la 4G», explique l’entrepreneur. «La 5G doit communiquer sur différentes bandes de fréquences et couvrir une très large bande. Ce n’était pas le cas avant. Cela demande donc de nouvelles architectures. Or, aujourd’hui il existe peu de puces compatibles avec la 5G et celles qui le sont ne sont pas très efficaces», estime Hassan Aboushady.

Des contrats commerciaux dans le secteur de la défense

Comment la start-up se démarque-t-elle? «Nous faisons des émetteurs et des récepteurs radio-fréquences  hautement numérisés. Nous numérisons le signal radio-fréquence très tôt dans la chaîne de réception ou d’émission, ou très tard dans la chaîne d’émission. De cette manière, la majorité du traitement du signal est fait dans le domaine numérique qui est facilement programmable et reconfigurationrable, ce qui donne la flexibilité et l’agilité fréquentielle demandée par la 5G», explique Seamless Waves.

Encore en phase de R&D, Seamless Waves pense avoir déjà une longueur d’avance sur les acteurs historiques à l’instar des géants des puces électroniques comme Qualcomm. «Ces compagnies utilisent des méthodes traditionnelles. Elles sont donc obligées de faire une chaîne de transmission par bande de fréquences couvertes par la 5G. Alors que nous, nous avons développé une seule chaîne capable par programmation de basculer d’une bande de fréquence à une autre». Seamless Waves a déjà signé des contrats commerciaux dans le secteur de la défense intéressé par l’agilité fréquentielle développée par la start-up. Pour accélérer et s’ouvrir aux opportunités des autres domaines comme les stations de base et les appareils portatifs, elle cherche à lever des fonds.

De plus, pour Hassan Aboushady la 5G représente une opportunité pour les entreprises européennes du secteur des puces électroniques de revenir sur le devant de la scène. «Si on regarde l’histoire des puces électroniques, surtout pour les communications sans fil, dans les années 90, l’Europe était bien en avance par rapport à l’Asie et aux Etats-Unis. On a malheureusement dans ces 20 dernières années perdu complètement cette avance», explique-t-il. Or dans un contexte de renouveau technologique mais aussi de tensions entre les Etats-Unis et la Chine, les acteurs européens pourraient tirer leur épingle du jeu, Seamless Waves y compris.

Retrouvez l’interview complète d’Hassan Aboushady, co-fondateur de Seamless Waves:

Tags

Innocentia Agbe

Journaliste @FrenchWeb.fr et @LeJournaldesRHMerci d'adresser vos communiqués de presse et informations à redaction.frenchweb@decode.media
Copy link