AcquisitionActualitéBusinessTech

Rachat de Beats Electronics par Apple: 500 millions de dollars pour Beats Music

C’est le rachat le plus cher de l’histoire d’Apple: 3 milliards de dollars pour acquérir Beats Electronics, la société de Jimmy iovine et Dr Dre, célèbre pour sa branche casques.

Fondée en 2008 par Jimmy Iovine, directeur de la maison de disques Interscope Geffen A&M (IGA), et le rappeur Dr Dre ont donc rejoint le giron d’Apple. Le Wall Steet Journal estime que Beats Music, le service de musique en streaming lancé en janvier dernier, ne pèserait que 500 millions de dollars dans la transaction, dont on sait que 2,6 milliards ont été versés directement. En 2013, les revenus de la société, 1,3 milliard de dollars, provenaient uniquement de la vente des casques, écouteurs et hauts-parleurs de la marque.

Apple, qui a vu ses ventes légèrement baisser sur iTunes, voit sans doute dans le site de streaming une opportunité de développement.Tim Cook déclarait il y a quelques jours qu’il était le « premier bon service de streaming », écartant Spotify ou Deezer du même coup.

Avec son catalogue de 20 millions de titres, Beats Music revendique 250 000 membres en 5 mois d’existence. Bien loin derrière le mastodonte du marché, Spotify et ses 10 millions d’abonnés estimé à 4 milliards de dollars depuis sa dernière levée de fonds en novembre 2013 (250 millions de dollars, soit une valorisation de 400$ par abonné). Avec ce rachat, Apple valorise Beats Music de 100 millions de dollars.

Pour Apple, Beats est surtout une affaire d’association: deux stars très populaires. Jimmy Iovine et Dr Dre, ça n’a pas de prix !

Bouton retour en haut de la page
Rachat de Beats Electronics par Apple: 500 millions de dollars pour Beats Music
La Grande Démission: comment TikTok précipite la mue du marché du travail
Redressement judiciaire pour Sigfox, à la recherche de nouveaux acquéreurs. (MAJ le 29/01/22)
[Made in Bordeaux] Qui sont les 20 startups à impact à suivre en 2022 ?
MICHEL COMBES
SoftBank: Marcelo Claure claque la porte, le Français Michel Combes promu DG de SoftBank International
Les cookies internet n’ont jamais été conçus comme des outils d’espionnage, affirme leur inventeur
Portrait de Christel Heydemann, du BCG à la direction générale d’Orange