AcquisitionActualitéDesignTech

Salesforce rachète Tempo pour répliquer à Microsoft et Sunrise

Nouvelle acquisition pour Salesforce. Le géant américain des logiciels en cloud vient de mettre la main sur Tempo, une application d’ «assistant intelligent» à destination des professionnels. Le montant de la transaction n’a pas été communiqué. La société précise que l’application n’accepte plus de nouveaux utilisateurs et que le service sera arrêté dès le 30 juin. Il est probable que Tempo soit prochainement intégrée dans les suites de logiciels de Salesforce.

Fondée en 2011 au SRI International, un institut de recherche où a vu le jour Siri, le système de reconnaissance vocale racheté par Apple, Tempo est une application d’assistance reposant sur l’«intelligence artificielle» et le machine learning. En se connectant à une multitude  d’applications (calendrier, contacts, e-mail, cartes…), elle soumet, après un analyse des données, des recommandations aux utilisateurs pour organiser leurs journées. Elle propose également d’obtenir un aperçu global de l’ensemble des activités, sans avoir à changer systématiquement d’application.

Microsoft s’intéresse lui aussi au secteur

En 2013, Tempo avait levé 10 millions de dollars, principalement auprès de Relay Ventures et Sierra Ventures afin de financer le développement de sa technologie et poursuivre l’adoption de son application. Cela est passé notamment par l’ajout de nouvelles langues disponibles, dont le Français. Désormais, les fondateurs souhaitent passer à la vitesse supérieure. «Rejoindre la famille Salesforce nous offre l’opportunité de poursuivre notre objectif à une plus grande échelle», explique Raj Singh, le PDG de l’entreprise.

Ce n’est pas la première fois qu’une telle application est acquise par un poids lourd des logiciels. En février, Microsoft avait racheté Sunrise, une application de calendrier intelligent fondée par le Belge Jeremy Le Van et le Français Pierre Valade, deux anciens de Foursquare, en 2012. Si le montant exact de la transaction n’avait pas été communiqué, la presse évoquait une transaction de l’ordre de 100 millions de dollars. A la différence de Salesforce, Microsoft a cependant choisi de conserver l’application disponible auprès du public. La firme de Redmond avait aussi mis la main sur Accompli en décembre 2014, une application de gestion des e-mails, depuis intégrée à Outlook.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits
Tags

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This