Arts et CultureEuropeTech

Seuls 12% des entreprises françaises ont adopté le cloud computing

Les entreprises françaises peinent à se convertir au cloud. Selon une étude de l’Insee, seuls 12% des sociétés d’au moins 10 personnes ont acheté des services de « cloud computing » en 2014. Un niveau qui place l’Hexagone derrière de nombreux voisins européens, comme la Finlande (51%), l’Italie (40%) ou la Belgique (21%). A l’inverse, si l’on se focalise sur les seules entreprises de plus de 250 personnes, ce taux monte à 36%, un niveau équivalent à la moyenne européenne.

Sans surprise, c’est dans le secteur de l’information et des communications que l’adoption est la plus élevée (38% dans les entreprises de 10 à 249 personnes), loin devant les activités spécialisées, scientifiques et techniques (19%), le commerce (12%), l’industrie (9%) et l’hébergement et la restauration (5%).

Parmi les principaux facteurs freinant l’adoption du cloud dans les entreprises, l’étude fait ressortir les inquiétudes quant aux risques de sécurité, l’incertitude de localisation des données et les incertitudes légales. En termes d’usages, les entreprises françaises qui souscrivent à des offres de cloud computing achètent essentiellement des services de courriels, de stockages de fichiers et d’hébergement de bases de données. Les logiciels de bureautique, de compatibilité ou de gestion de la relation client arrivant loin derrière.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

2 commentaires

  1. C’est pourquoi nous avons créé une alternative répondant aux préoccupations de l’entreprise : le cloud privé ASTER business, destiné aux entreprises de 5 à 20 utilisateurs. Plus d’info sur ces problématiques dans notre blog http://www.astersis.com/notre-actualite/ et sur les réseaux, deux fois par mois. Lisez-nous, contactez-nous, bref, n’ayez plus peur !

Bouton retour en haut de la page
Seuls 12% des entreprises françaises ont adopté le cloud computing
Atos: après une véritable série noire, le géant informatique français change de patron
Batch, la startup de Simon Dawlat (AppGratis), boucle un tour de table de 20 millions d’euros
Porté par Dassault Systèmes et Ubisoft, le logiciel français s’est envolé en 2020
Pixel 6: Google va-t-il enfin percer sur le marché des smartphones?
PropTech : Sharies lève 15 millions d’euros pour miser sur l’essor du coliving
Qui est Aiven, nouvelle licorne nordique?