ActualitéData RoomStart Me UpStartupStartup du jour

La start-up du jour : Doz crowdsource les campagnes d’e-marketing international

La start-up lyonnaise Doz est une marketplace qui assure la liaison entre marques et les professionnels spécialisés dans les campagnes de marketing digital à l’international, grâce à une technologie propriétaire algorythmique. Avec sa logique de fonctionnement en mode crowdsourcing, Doz se positionne sur un secteur où évoluent d’autres acteurs comme le new-yorkais NewsCred.

Interview de Anji Ismail, 28 ans, co-fondateur de Doz :

FrenchWeb : Comment avez-vous eu l’idée de créer Doz ?

Anji Ismail, co-fondateur de Doz
Anji Ismail, co-fondateur de Doz

Anji Ismail : DOZ est le prolongement et l’itération de l’idée originale qui a germé pendant notre Mastère en 2008, et que nous avons lancée sous le nom de « Capseo » en 2009. Pendant son stage dans une agence de marketing digital, mon associé Faouzi El Yagoubi a observé à quel point l’organisation était anarchique : emails, fichiers excel, post-its, tableaux blancs, etc. Moi-même pendant mon alternance, j’ai été frappé du manque de transparence dans les rapports que je recevais de différentes agences. Tout est parti de notre volonté d’améliorer les pratiques de l’industrie du marketing digital.

Qui sont vos clients ?

Nous avons deux typologies de clients. Tout d’abord les sites e-commerce, pure players et start-ups qui recherchent une croissance et la diversification de leur audience. Nous les orientons sur notre offre au « coût par visiteur ». DOZ représente pour eux une possibilité d’étendre leur impact marketing grâce à des équipes à la demande. Ensuite, nous avons les marques, les grandes entreprises et les agences qui ont besoin d’une exécution rapide de leur stratégie digitale. Ils vont choisir notre offre « à la tâche ». Eux sont aussi très intéressés par les marketers de DOZ natifs des pays qu’ils ciblent, pour un marketing local affiné. Nous comptons parmi nos clients des entreprises comme Kaspersky, Virgin Radio, Europ Assistance, Total, Axa, Publicis, Ubifrance, Pixmania ou Sixth June.

Quel est votre modèle économique ?

Nous prélevons une commission sur les campagnes que nos clients nous confient. Son montant s’échelonne entre 10% et 60%, cela dépend de très nombreux facteurs : les niveaux, la complexité, la performance de la campagne, ainsi que les pays et les industries ciblés.

Qui sont vos concurrents et comment vous démarquez-vous ?
doz

Nous délivrons des campagnes entières de marketing en mode crowdsourcing. Certains concurrents proposent des offres similaires. Par exemple, NewsCred commercialise un service de PR en mode crowdsourcing à travers une plateforme très orientée content marketing. Chez Doz, nous mettons en avant la capacité à démarrer plusieurs campagnes dans plusieurs pays différents et en plusieurs langues, en quelques heures. Nous permettons à nos clients de gérer leurs différentes équipes sur un seul dashboard. C’est une offre spécialement adaptée à nos clients américains qui s’internationalisent.

Quelle a été la première problématique à laquelle vous avez dû faire face ?

Nous sommes une place de marché, notre la problématique consiste à faire coexister deux communautés, celle des clients et celle des marketers. Dans un premier temps, nous avons privilégié l’acquisition de clients prêts à lancer des campagnes, car les marketers sont plus réactifs et plus faciles à recruter. Nous avons porté nos premiers efforts sur la génération de la demande plutôt que de l’offre. Aujourd’hui, nous travaillons de manière égale sur ces deux aspects.

Que faisiez-vous avant de créer Doz ?

Pendant l’année scolaire 2008-2009, j’étais en Mastère Spécialisé en Système d’information de gestion à l’EM Lyon / Centrale Lyon. J’y ai rencontré mon associé, Faouzi El Yagoubi. C’est à ce moment que nous avons commencé à élaborer le projet qui est devenu DOZ.

Quel est le meilleur conseil qui vous ait été donné ?

L’entrepreneur et business angel américain Dave Mc Clure nous a dit un jour : « Je n’en ai rien à f… de l’histoire de ton entreprise, montre-moi plutôt les chiffres ». Les metrics d’une start-up sont toujours plus percutantes qu’un long discours.

Quelle est la personnalité qui vous a le plus inspiré ?

Mon père, qui me disait dès mon plus jeune âge « un jour tu seras chef d’entreprise ». La liberté d’entreprendre est un idéal pour lui. Il a toujours l’ambition d’ouvrir un petit commerce, d’ailleurs. C’est lui qui a conditionné ma vision positive de l’entrepreunariat et m’a toujours encouragé dans cette voie.

Fondateurs : Anji Ismail et Faouzi El Yagoubi

Investisseurs : Nexus VP, Structure Capital, 500 Startups, Kima Ventures

Montant des fonds levés : 100 000 euros en 2011 et 1,1 million d’euros en 2014

Date de création : mars 2013

Société basée à : Lyon et San Francisco

Effectif total : 19

Vidéo de présentation de la marketplace Doz :

Mathilde Hodouin

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
La start-up du jour : Doz crowdsource les campagnes d’e-marketing international
Confinement: comment les géants américains ont profité de l’explosion du temps passé sur Internet
Hyperconnexion : « se connecter aux autres pour éviter de se connecter à soi-même »
French Tech : Alexandre Fretti quitte Webhelp pour prendre la tête de Malt
SoftBank lance un fonds de 100 millions de dollars dédié aux entrepreneurs issus de la diversité
Digital Virgo rachète DOCOMO Digital Solutions pour asseoir son expansion internationale
Cloud: Paris et Berlin s’allient « pour une infrastructure européenne de données »
Copy link