techdays

[TechDays 2015] : L’environnement de travail numérique

Mobilité, réseaux sociaux, cloud : ces ruptures technologiques bousculent entreprises et administrations.

Les nouveaux usages issus du numérique obligent les entreprises à accélérer leur transformation et repenser leur stratégie pour rester compétitive. Cela implique également de devoir bouleverser les habitudes de travail des employés et mettre en place un nouvel environnement de travail en accord avec ces nouvelles pratiques. Autrement dit, il s’agit de créer un environnement de travail numérique. A partir de ce constat, plusieurs questions se posent ; qu’est ce qu’un environnement de travail numérique ? Quels sont les défis qu’il implique ?

Eneric Lopez, Commercial Markets Strategy Group Lead chez Microsoft, nous apporte ses explications sur le sujet.

 

FrenchWeb : Quel est l’environnement de travail numérique type en 2014?  

Eneric Lopez : L’environnement de travail numérique doit d’abord répondre aux enjeux des entreprises. Il doit prendre en compte les nouveaux usages liés à la mobilité ou la flexibilité du travail dans une perspective de productivité mais aussi répondre aux réflexions autour du confort vie privé/vie professionnelle, de valorisation des collaborateurs dans leur métier, mais également de modernisation de l’image de l’entreprise.

Cet environnement de travail est à considérer sur le triptique « People / Place / Technology ». People : Chaque métier a su trouver son propre mode opératoire, ce qui fait qu’une journée classique va être très différente d’un métier à l’autre. Place : Il est désormais parfaitement normal de travailler dans plusieurs lieux (bureau, salle de réunion, chez le client etc) au cours d’une même journée. Technologie : Les outils numériques (devices, applications…) doivent être donc être au service de ses usages métiers et donc en faciliter l’exercice tant sur un axe productivité que confort.

Mais au-delà des métiers, l’environnement de travail doit répondre aux attentes des 3 générations qui sont maintenant présentes dans l’entreprise.•la génération X (1960-79) qui est la colonne vertébrale de votre organisation, et qui a découvert l’informatique avec le client serveur

  • la génération Y (1980 – 1994 , 40 % des actifs en France en 2015) qui a commencé à travailler avec une adresse email et internet
  • et la génération Z (1995, 201X) qui arrive progressivement sur le marché du travail, et qui envoie plus de sms que de mails, et poste tous les jours sur Facebook ou Twitter.

 

Dans une entreprise, pour qu’un projet de transformation numérique soit un succès, il faut que chaque groupe puisse retrouver ce qui lui est cher mais aussi savoir adopter les usages qui permettront une plus grande efficacité collective.

La consumérisation impacte fortement l’environnement de travail numérique ; le consommateur souhaitant retrouver en entreprises ses usages et équipement privé (« Bring Your Own Device »). Ces tendances soulèvent d’autres questions tout aussi importantes pour l’entreprise, en particulier celles liées à la sécurité.

Digital_Company_BYOD

FrenchWeb: Quelles sont les nouvelles notions de sécurité relatives au « BYOD »? Quelle est la réponse de Microsoft ?

Eneric Lopez : Avec la consumérisation de l’IT et la prolifération de l’usage de devices grand public dans la sphère professionnelle, le modèle historique de sécurité du SI « périmétrique » a complètement explosé. Il faut bien entendu gérer le device et chiffrer l’accès au système d’information mais le BYOD est d’avantage une question de management de l’information et de mise en place d’une politique d’accès à cette information prenant en compte un certain nombre de critères.

Les clés sont multiples, il s’agit, avant tout, de :

  • catégoriser son patrimoine informationnelle, du plus critique au moins critique
  • segmenter les utilisateurs et les usages dont ils ont besoin en fonction de leur métier, dans quelle situation de mobilité et avec quels devices
  • mettre en place le bon cadre de sécurité permettant l’accès, ou non, à l’information en fonction de 4 éléments : devices, lieu, mode d’authentification et profil utilisateurs.

 

En fonction de ce contexte, la décision d’accorder l’accès à certains services et information sera différenciée. Une même personne, par exemple, n’aura pas accès à la même chose que cela soit avec sa tablette personnelle, connecté dans un « hot spot », qu’avec son PC d’entreprise connecté en VPN depuis chez lui, ou inversement avec son device personnel dans les bureaux de l’entreprise, et avec son PC d’entreprise connecté en mode Web (sans VPN) depuis l’extérieur.

Voici pour ce qui concerne l’approche globale concernant la sécurité. Notre réponse technologique (inTune, System Center, Windows et Windows Server) le permet complètement sur tous les aspects évoqués en prenant en compte l’hétérogénéité des équipements et des modes d’accès.

microsoft-byod-WEB

FrenchWeb : Dans l’absolu, quelle est la vision de Microsoft de ce que doit être un environnement de travail numérique ? 

Eneric Lopez : Nous considérons qu’au sein d’une même organisation il n’existe pas un environnement de travail mais bien plusieurs et que, par conséquent, une seule solution ne saurait s’appliquer à tout le monde. En effet, il faut apporter une réponse à plusieurs éléments. Pour un individu, il faut considérer son profil utilisateur (mobile, sédentaire, etc), ses usages et façons de travailler, qui peuvent aussi varier au cours d’une journée et sont intimement liés à son métier. Cette personne adopte des usages et des postures différentes et utilise donc des device différents. Cela vaut également pour les services mis à sa disposition, ils ne seront pas les mêmes en fonction des devices et des situations dans lesquelles ces services seront utilisés. Il est donc important de prendre en compte ces comportements et adapter l’environnement en conséquence.

La grand force de notre proposition de valeur  est de pouvoir répondre à toutes ces attentes et à tous ces cas d’usages, en même temps, pour toutes les populations, sans compromis sur la sécurité et le management mais tout en offrant une expérience unique sur tous les devices et familère  En complément,  l’étendue de notre réponse permet aussi de proposer ces services au travers de ses propres infrastructures, du cloud, ou des deux à la fois.

 

 

Vous pourrez retrouver cette thématique lors des TechDays, notamment pour les sessions :

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This