AcquisitionActualitéBusinessEuropeHealthcareInvestissements

Téléconsultation: la consolidation se poursuit avec le rapprochement des startups Medadom et Docadom

Le quasi-monopole de Doctolib sur la téléconsultation française se verra-t-il ébranlé par un nouveau rapprochement dans ce secteur en pleine consolidation ? La startup Medadom, en tout cas, l’espère. Elle a racheté, pour un montant non dévoilé, 100% de son concurrent Docadom, qui a développé une plateforme web et mobile de mise en relation entre patients et médecins, soit l’offre initiale de Medadom.

Fondé en 2017 (comme Docadom) par Charles Mimouni, Elie-Dan Mimouni et Nathaniel Bern, Medadom revendique plusieurs milliers de patients pris en charge depuis son lancement, grâce à 200 professionnels de santé. Elle proposait à ses débuts une plateforme qui permet de « commander » un médecin à domicile. Après un pivot sur la téléconsultation à partir de 2019, son service a également été déployé dans une trentaine de pharmacies à Paris. La start-up vise 200 pharmacies d’ici fin de 2019, et 2 000 d’ici fin 2020.

Medadom souhaite à travers cette opération se positionner plus profondément sur la téléconsultation médicale d’urgence. L’acquisition de Docadom lui permettra notamment de renforcer son catalogue de professionnels de santé et de gagner en clients. On restera toutefois loin des 60 000 professionnels de santé présents sur Doctolib, qui nourrit encore davantage d’ambitions européennes, et des 20 millions de visites mensuelles sur son site.

Seulement 60 000 actes de téléconsultation en un an

Dans le cadre de la lutte contre les urgences hospitalières et la désertification médicale, la téléconsultation (par un médecin conventionné) est remboursée par l’Assurance maladie depuis septembre 2018. Les téléconsultations sont facturées de la même façon que pour une consultation classique, soit 25 euros pour un généraliste et 30 euros pour un spécialiste. Malgré un nombre important de startup spécialistes du sujet, seulement 60 000 actes de téléconsultation auraient été pris en charge depuis l’année dernier, selon des chiffres du gouvernement. L’exécutif prévoyait plutôt autour de 500 000 actes en 2019, un million en 2020 et 1,3 million en 2021. Au total, 1 600 médecins libéraux ou structures de santé ont facturé des téléconsultations depuis septembre 2018, majoritairement en Ile-de-France. Aux Etats-Unis, en revanche, les téléconsultations explosent, à tel point que le cabinet Forrester estime que les visites médicales virtuelles pourraient y dépasser les visites physiques d’ici fin 2020.

Le marché français de la téléconsultation, qui compte également des acteurs tels que Qare, Hellocare, TokTokDoc, Medicitus ou Doctoconsult, pourrait valoir près de 2,2 milliards d’euros en 2020. Il se consolide particulièrement depuis l’introduction du remboursement des téléconsultations médicales, à l’image du rachat en mars dernier de MédecinDirect par le groupe américain Teladoc Health. Doctolib a par ailleurs récemment rejoint le club fermé des licornes françaises après une levée de fonds de 150 millions d’euros. L’entreprise avait commencé à déployer en début d’année son outil de consultation en ligne. Enfin, la start-up Hellocare avait également réuni 2 millions d’euros en mars, peu après une levée du même montant de TokTokDoc.

Medadom : les données clés

Fondateurs : Charles Mimouni, Elie-Dan Mimouni et Nathaniel Bern
Création :
2017
Siège social : Paris
Secteur : E-santé
Marché : plateforme de téléconsultation et de mise en relation entre médecins et patients
Concurrents: Doctolib, Qare, Hellocare, Medicitus, TokTokDoc, Doctoconsult

Tags

Patrick Randall

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA. Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléconsultation: la consolidation se poursuit avec le rapprochement des startups Medadom et Docadom
Le groupe de communication Heroiks investit dans Founders Future, le venture studio de Marc Menasé
«Les influenceurs façonnent l’avenir du commerce et du marketing de contenu»
Financement de la tech : des engagements trop tardifs ?
Betao AB, Gandi, Groupe ADSN : focus sur les offres d’emploi du jour
La startup Cashbee lève 1,1 million d’euros pour optimiser l’épargne digitale
Apple Arcade
Jeux vidéo: quel public pour Apple Arcade?
Copy link