ActualitéBusinessEuropeHealthcare

Télémédecine : TokTokDoc lève 2 millions d’euros auprès d’Arkéa

La télémédecine dope les investissements dans l’e-santé. Nouvelle illustration aujourd’hui avec le tour de table de 2 millions d’euros réalisé par la start-up strasbourgeoise TokTokDoc, qui développe une plateforme de télémédecine dédiée aux pensionnaires des Ehpad, établissements pour personnes âgées. L’opération a été dirigée par Arkéa via son fonds We Positive Invest.

Fondée en septembre 2017 par Dan Grünstein et Laurent Schmoll, TokTokDoc a mis sur orbite une solution de télémédecine qui permet de mettre en relation un résident en Ehpad avec un médecin à distance. La téléconsultation se fait à l’aide d’une tablette tactile et d’un stéthoscope connecté, et toujours en présence du personnel soignant aux côtés du patient pour l’épauler tout au long de l’échange vidéo avec le médecin. A l’issue de la visioconsultation, ce dernier a la possibilité de rédiger une ordonnance et d’émettre une note d’honoraire.

Aller au-delà des Ehpad pour s’adresser à un marché de 2 millions de patients 

Avec ce dispositif, TokTokDoc entend améliorer le suivi médical des personnes les plus vulnérables en Ehpad, notamment en leur épargnant des déplacements en ambulance. A ce jour, plus de 150 établissements en France sont équipés de la solution développée par la start-up strasbourgeoise, ce qui permet à 12 000 patients d’en bénéficier. «La télémédecine n’est pas qu’une révolution technologique ; elle est avant tout une révolution organisationnelle», estime Dan Grünstein, co-fondateur et CEO de TokToKDoc.

Ce tour de table doit permettre à TokTokDoc d’étendre son champ d’action en déployant son offre au-delà des Ehpad. La société va ainsi proposer son service à l’ensemble du secteur médico-social (personnes âgées et en situation de handicap), aux structures sanitaires (établissements de santé et soins de rééducation) et l’ambulatoire (services infirmiers à domicile), soit un marché qui englobe plus de 30 000 structures et près de 2 millions de patients. En parallèle, l’entreprise va doubler ses effectifs pour atteindre les 40 collaborateurs d’ici un an.

Doctolib, tête de gondole de la télémédecine en France 

Avec l’essor de la télémédecine, nombreuses sont les start-up, à l’image de Qare, Medicitus ou encore Doctoconsult, à se positionner sur ce marché pour en tirer profit. Cependant, un vent de consolidation souffle sur le secteur depuis l’introduction du remboursement des téléconsultations médicales par la Sécurité sociale le 15 septembre 2018 comme en témoigne le rachat en mars de MédecinDirect, l’une des principales plateformes de télémédecine en France, par le groupe américain Teladoc Health. Par ailleurs, Doctolib, qui vient de rejoindre le club très fermé des licornes françaises après un tour de table de 150 millions d’euros, a commencé à déployer en début d’année son outil de consultation en ligne et compte bien se tailler la part du lion dans ce secteur. De son côté, la start-up Hellocare, lancée par Mathilde le Rouzic et William Benichou, a levé 2 millions d’euros en mars.

Pour rappel, les téléconsultations sont facturées de la même façon que pour une consultation classique, soit 25 euros pour un généraliste et 30 euros pour un spécialiste. Si le marché de la télémédecine n’en est encore qu’à ses balbutiements, le cabinet Forrester estime en revanche que les visites médicales virtuelles pourraient dépasser les visites physiques aux États-Unis d’ici fin 2020.

TokTokDoc : les données clés

Fondateurs : Dan Grünstein et Laurent Schmoll

Création : 2017

Siège social : Strasbourg

Activité : service de téléconsultation médicale pour les résidents des Ehpad

Financement : 2 millions d’euros en mai 2019

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIAPour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media
Télémédecine : TokTokDoc lève 2 millions d’euros auprès d’Arkéa
Streaming musical: Amazon se positionne face à Spotify
Minée par une aversion croissante au risque, la Tech mondiale ralentit
[Webinar] Les 8 plus grandes erreurs des professionnels de l’ABM et comment les éviter
Cloud: Google tente de combler son retard avec le rachat de CloudSimple
Comment LinkedIn Learning se positionne sur un marché du e-learning en forte croissance
sfr
SFR écope d’une amende record pour délais de paiement excessifs
Copy link