ActualitéBusinessCarTech

Tesla autorise Elon Musk à réclamer près de 775 millions de dollars pour sa première paie

AFP

Elon Musk, le fantasque patron de Tesla, est désormais libre de réclamer une première paie immédiate de près de 775 millions de dollars, fruit d’un programme de rémunération sur-mesure indexé sur les performances financières du constructeur de véhicules électriques. Dans un document adressé jeudi à l’autorité des marchés financiers américains, la SEC, le groupe californien indique que M. Musk, son emblématique patron et co-fondateur, peut désormais mettre la main sur la première tranche d’un paquet de stock-options faisant partie d’un programme de rémunération annoncé en 2018.

Les actionnaires de Tesla avaient à l’époque octroyé au dirigeant, sur une période de dix ans, 20,3 millions d’actions Tesla, équivalant à 56 milliards de dollars. Il ne peut toutefois les recevoir que par tranche de 1%, soit 1,69 million d’actions, à chaque fois que Tesla franchit un seuil en Bourse et atteint un certain niveau de chiffre d’affaires et de bénéfice. Douze seuils de capitalisation boursière à franchir ont été déterminés, dont le plus élevé est 650 milliards de dollars à atteindre d’ici 2028. « A la date de ce document, une des étapes importantes portant sur des revenus (annuels) de 20 milliards de dollars et une capitalisation boursière de 100 milliards (sur une période donnée) a été atteinte et authentifiée par le conseil d’administration », écrit jeudi Tesla.

Une rémunération contestée en justice

Elon Musk peut donc demander à bénéficier d’environ 1,69 million d’actions Tesla qu’il achètera au prix de 350,02 dollars l’unité. S’il les revend ensuite, il empochera une plus-value de 774,84 millions de dollars au cours de clôture de l’action Tesla jeudi -805,81 dollars- à Wall Street. La rémunération spéciale de M. Musk, qui a transformé Tesla en leader mondial de la voiture électrique, est contestée en justice par un actionnaire accusant le conseil d’administration d’avoir manqué à ses obligations. En dehors de ces stock-options basées sur les performances financières de Tesla, M. Musk ne touche pas de salaire mais il possède déjà 18,5% du capital de Tesla, une participation évaluée à plus de 24 milliards de dollars, d’après le cabinet FactSet.

Il s’est illustré ces dernières semaines par un bras de fer avec les autorités californiennes pour obtenir une reprise de la production dans l’usine Tesla à Fremont, près de San Francisco. Le site avait été fermé, comme les autres usines automobiles du pays, pour limiter la propagation du Covid-19. Mercredi, SpaceX, la société spatiale créée par M. Musk, a dû reporter à samedi, pour cause de mauvaise météo, son premier vol habité dans la Station spatiale internationale.

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Tesla autorise Elon Musk à réclamer près de 775 millions de dollars pour sa première paie
SoLocal: un accord de refinancement lui permet de « sécuriser l’apport de 117 millions d’euros »
Esport: 10 ans après le phénomène League of Legends, Riot Games lance un nouveau jeu
FinTech: après le scandale Wirecard quelles sont les « leçons à tirer au niveau européen »?
Inde: Intel investit 253,5 millions de dollars dans Jio Platforms
Numérique : une amélioration de l’expérience client demandée par les consommateurs
AssurTech: Lemonade fait une entrée remarquée à Wall Street
Copy link