ActualitéArts et CultureBusinessEurope

TF1, France Télévisions et M6 unissent leurs forces pour contrer Netflix en France

La progression insolente de Netflix dans l’Hexagone a fini par mettre au pied du mur les principaux groupes audiovisuels français. Face à la forme éclatante du géant américain, TF1, France Télévisions et M6 ont décidé de nouer une alliance pour créer une plateforme commune de vidéo à la demande, baptisée «Salto». Comme Netflix et d’autres plateformes comme Amazon Prime Video, ce nouveau service reposera sur un modèle payant avec plusieurs formules d’abonnement sans engagement. Pour opérer cette plateforme OTT (over-the-top), une société autonome, détenue à parts égales par les trois groupes, sera créée. La date de lancement du service ainsi que les tarifs n’ont encore été dévoilés.

Accessible sur ordinateur, tablette, smartphone et la plupart des téléviseurs, la plateforme Salto, nom qui désignait à l’origine la fonctionnalité permettant de revenir au début d’un programme en cours de diffusion lancée en 2012 par France Télévisions, proposera le replay des programmes diffusés sur les chaînes des trois groupes, ainsi que des contenus orignaux, notamment des films et des séries. «La plateforme a vocation à s’ouvrir aux programmes d’autres éditeurs dès son lancement», indiquent TF1, France Télévisions et M6 dans un communiqué commun.

3,4 millions d’abonnés pour Netflix dans l’Hexagone 

L’arrivée de ce service VOD vient enfin concrétiser une alliance qui a mis du temps à se dessiner. En 2015, TF1, M6, Orange et France Télévisions avaient entamé des discussions pour fusionner leurs services de vidéo à la demande. Finalement, les négociations n’avaient pas abouti et le projet d’un «Netflix à la française» avait été abandonné. Plus tôt cette année, France Télévisions avait suspendu son propre projet de plateforme payante. Cette dernière verra finalement le jour avec l’appui de TF1 et de M6. Il faut dire que le temps presse pour les trois grands groupes audiovisuels car Netflix connaît un succès grandissant en France ces derniers mois. Fin mars, le géant américain revendiquait 3,4 millions d’abonnés dans l’Hexagone, avec une progression de 100 000 abonnés par mois.

La France n’est pas le premier pays à voir ses principaux groupes audiovisuels nouer une telle alliance. Au Royaume-Uni, les trois grandes chaînes de télévision BBC, Channel 4 et ITV ont décidé de s’allier pour freiner Netflix outre-Manche. Ces dernières ont annoncé un investissement commun de plus de 140 millions d’euros sur cinq ans pour créer une application proposant des programmes en streaming, en direct ou à la demande. Cette nouvelle offre sera intégrée à Freeview Play, une plateforme commune lancée par les diffuseurs publics de la télévision britannique.

Aux États-Unis, c’est le service de streaming Hulu, financé notamment par Disney et 21st Century Fox, qui fait de la résistance à Netflix. Cette année, les pays nordiques ont également décidé de faire front au travers de cinq compagnies, DR (Danemark), SVT (Suède), NRK (Norvège), Yle (Finlande) et la RUV (Islande), qui se sont alliées pour coproduire 12 séries par an. Pour rappel, Netflix revendique à ce jour 125 millions d’abonnés dans le monde, dont 119 millions d’abonnés payants. Désormais disponible dans 190 pays, Netflix compte maintenant 68,3 millions d’abonnés à l’international.

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA

Sur le même sujet

2 thoughts on “TF1, France Télévisions et M6 unissent leurs forces pour contrer Netflix en France”

  1. Je ris sous cape. Quelle annonce, Netflix en tremble sûrement déjà !

    Le chemin est long voire infini avant que des contenus « originaux » made in France puissent un tant soit peu rivaliser avec ceux de Netflix, Showtime, HBO…

    Pour moi, je ne vois que les Replay des documentaires de France TV qui puissent être intéressants.

    Tout ça pour ça…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This