Frenchweb recrute un chef de projet editorial et un responsable partenariats
ActualitéBusinessTech

[TL;DR] Les news Tech qu’il ne faut pas manquer ce 05/07

Tous les soirs, le meilleur de l’actu Tech est dans le TL;DR de FrenchWeb.

TL;DR (sigle invariable) (XXIème siècle) : initiales de «too long ; didn’t read»,
soit littéralement «trop long ; pas lu»
1. (Internet) Pour exprimer que le message qui a été envoyé n’a pas été lu parce qu’il était trop long.
2. (Internet) Pour exprimer que ce qui suit est un résumé du texte trop long.

 

Qui sera le premier Titan technologique européen ? Alors que les États-Unis et la Chine comptent chacune 3 entreprises Tech valorisées à plus de 50 milliards de dollars, l’Europe attend encore son tour. Mais selon le dernier rapport GP Bullhound, elle a de sérieux candidats.

Crédit: chaiyapruek youprasert/Shutterstock

Pourquoi c’est important : Le Suédois Spotify, qui a réalisé son introduction en Bourse cette année, fait partie des favoris pour obtenir le statut de premier titan européen. Aujourd’hui, sa valorisation se situe à 28,8 milliards de dollars. D’autres sociétés sont dans la course, GP Bullhound a également identifié Delivery Hero et Zalando (Allemagne), Yandex (Russie) et Just Eat (Royaume-Uni). Si aucun potentiel titan n’a été identifié en France, l’Hexagone peut se consoler avec la naissance d’une nouvelle licorne. Il s’agit de Talend qui enregistre une valorisation de 1,4 milliard de dollars. Et sur ce plan, l’avenir est même plein de promesses, GP Bullhound ayant identifié plusieurs structures ayant le potentiel d’atteindre une valorisation de plus d’un milliard de dollars dans les deux prochaines années : Algolia, Actility, Believe Digital, Deezer, Doctolib, ManoMano, Scality, Shift Technology ou encore Younited Credit.

 

Amazon va distribuer un catalogue papier de jouets pour les fêtes de fin d’année. Le catalogue sera envoyé par la poste à des millions de foyers américains et distribué dans les magasins Whole Foods Market.

Crédits : Amazon.

Pourquoi c’est important : Avec cette initiative, Amazon effectue une nouvelle percée dans le commerce physique. Bloomberg rapporte également que le groupe dirigé par Jeff Bezos a envisagé d’acquérir des emplacements occupés par les magasins Toys ‘R’ Us pour développer son réseau de boutiques physiques. L’an passé, la chaîne américaine de magasins de jouets a généré 6,5 milliards de dollars de ventes aux États-Unis, une manne financière que veut s’octroyer Amazon avec ce catalogue distribué au moment où les enfants envoient leur liste de cadeaux au Père Noël. En préparant ce catalogue de jouets, Amazon porte l’ultime coup de grâce à Toys ‘R’ Us. Placé en faillite aux États-Unis, le leader mondial du jouet, qui compte 1 600 magasins dans le monde et 64 000 collaborateurs, a commis une erreur fatale en faisant un pacte avec le diable en 2000.

 

Aux États-Unis, Netflix devance désormais le câble, la télévision traditionnelle et YouTube. Au premier trimestre 2018, le géant américain de la vidéo à la demande a conquis 7,4 millions d’abonnés supplémentaires, dont 1,9 million aux États-Unis.

Crédits : Shutterstock.

Pourquoi c’est important : Plébiscité par les Millennials, le service de vidéo à la demande est désormais la plateforme la plus populaire pour visionner du contenu aux États-Unis, devant le câble, la télévision traditionnelle et YouTube. C’est le principal enseignement d’un sondage effectué auprès de consommateurs américains par Cowen & Co, relayée par Variety. Dans le cadre de cette étude, 2 500 adultes américains ont répondu à la question : «Quelles plateforme utilisez-vous le plus souvent pour visionner du contenu vidéo à la télévision ?» A la lumière des réponses, Netflix arrive en tête (27,2%), devant le câble de base (20,4%), les chaînes à distribution obligatoire (18,1%). YouTube (11,4%) et Amazon Prime Video (4,6%), qui ambitionne de concurrencer Netflix, sont loin derrière. Chez les Millennials, la domination de Netflix est encore plus nette puisque la plateforme est citée par 38,7% des sondés âgés de 18 à 34 ans. La plateforme compte 56,7 millions d’abonnés sur son marché domestique.

 

Flatsy lève 1 million d’euros pour simplifier les visites immobilières. A ce jour, la start-up a déjà réalisé plus de 10 000 visites, ayant abouti à plus de 1 500 opérations immobilières.

Crédits : Shutterstock.

Pourquoi c’est important : Flatsy a vu le jour avec l’ambition de faciliter l’organisation des visites immobilières, aussi bien pour le client que pour l’agent immobilier. Pour réinventer ce segment, la société a conçu un outil de gestion des visites qui permet aux professionnels de l’immobilier de caler en ligne la visite d’un logement. Elle leur propose également de confier les visites à des agents indépendants, qui résident à proximité des biens mis en vente ou en location. Avec ce tour de table, Flatsy prévoit de poursuivre son déploiement commercial et de renforcer sa présence géographique en France. Dans le cadre de son développement, la société compte doubler ses effectifs en recrutant une dizaine de collaborateurs supplémentaires d’ici la fin de l’année.

 

Volvo, Volkswagen, Renault… : l’engouement des constructeurs automobiles pour les nouvelles mobilités. Volvo a lancé aujourd’hui sa nouvelle marque de mobilité, rejoignant les rangs des constructeurs qui anticipent le passage de la propriété à la commodité automobile.

Lancement de M, la nouvelle marque de Volvo dédiée aux mobilités.

Pourquoi c’est important : L’industrie automobile fait face à un changement de paradigme sans précédent, entre transition énergétique, avancées des technologies, notamment autour de l’intelligence artificielle, et nouvelles modalités de transport comme le covoiturage, l’autopartage ou les VTC. Volvo a ainsi dévoilé hier sa nouvelle marque M, qui sera consacrée à son service d’autopartage. Ce dernier fera ses débuts en Suède et aux États-Unis l’année prochaine. Volkswagen a de son côté annoncé le lancement de son nouveau service de carsharing, uniquement composé de véhicules électriques. Cette plateforme, dénommée We, sera d’abord lancée en 2019 en Allemagne, avant d’être déployée en Europe, Amérique du Nord et Asie. Enfin, on apprend cette semaine que Renault et PSA comptent déployer leurs services d’autopartage à Paris, en remplacement d’Autolib.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This