ActualitéBusinessTech

[TL;DR] Les news Tech qu’il ne faut pas manquer ce 18/10

Tous les soirs, le meilleur de l’actu Tech est dans le TL;DR de FrenchWeb.

TL;DR (sigle invariable) (XXIème siècle) : initiales de «too long ; didn’t read»,
soit littéralement «trop long ; pas lu»
1. (Internet) Pour exprimer que le message qui a été envoyé n’a pas été lu parce qu’il était trop long.
2. (Internet) Pour exprimer que ce qui suit est un résumé du texte trop long.

 

Le plan d’OVH pour jouer dans la cour des géants du cloud. Les ventes de l’hébergeur français restent encore loin des 6,1 milliards de dollars annuels revendiqués aujourd’hui par Amazon Web Services (AWS), le champion mondial.

Octave Klaba, fondateur d’OVH. Crédits : OVH.

Pourquoi c’est important : OVH a présenté jeudi sa stratégie «Smart Cloud» pour s’imposer comme un grand du secteur, capable de rivaliser avec les géants américains comme Amazon Web Services (AWS), Microsoft, Google, Salesforce ou IBM. Fondé en 1999, le groupe basé à Roubaix fait toujours figure de petit poucet sur le marché du cloud – même s’il est l’une des rares licornes françaises. Son chiffre d’affaires, en croissance de plus de 20% par an, vient de passer la barre du demi-milliard d’euros sur l’exercice achevé le 31 août. OVH, qui revendique déjà être le leader européen du cloud, compte s’imposer comme un fournisseur mondial «alternatif» aux géants américains, explique Octave Klaba, fondateur de l’hébergeur français. Le groupe, qui vient de rationaliser son offre, compte notamment pour s’imposer sur sa technologie ouverte (open source).

 

Les 10 plus grands succès d’Y Combinator. Depuis sa création en 2005, Y Combinator a investi dans plus de 1 900 start-up.

Crédit: Y Combinator

Pourquoi c’est important : Airbnb, Dropbox, Reddit, Coinbase ou encore GitLab, au-delà d’être des aventures Tech à succès, ont un autre point commun : Y Combinator. Toutes ces entreprises sont passées par le prestigieux accélérateur américain, machine à entraîner des champions. Sa méthode ? Deux fois par an, Y Combinator sélectionne une promotion de start-up en phase de démarrage qu’il finance à hauteur de 150 000 dollars. Installées dans la Silicon Valley, elles sont alors accélérées pendant trois mois, pour donner aux jeunes pousses «la meilleure forme possible et affiner leur argumentaire en faveur des investisseurs». Et depuis sa création en 2005, Y Combinator a vu passer de nombreuses start-up avec au final une belle liste de succès. L’accélérateur a ainsi publié la liste des 100 meilleures réussites parmi les start-up accélérées, classées en fonction de leur valorisation.

 

Crédits : Facebook.

Pourquoi c’est important : Trillium a fait cette proposition en juin, estimant que Facebook avait besoin d’avoir une supervision plus indépendante après une série de scandales, de fuites de données personnelles ou de manipulation de l’information, qui ont ébranlé la confiance des usagers et écorné l’image du réseau social. Il est généralement admis par les experts en gouvernance d’entreprise que des conseils d’administration plus indépendants, à savoir qui ne comptent pas que des directeurs inféodés ou redevables au PDG, exercent mieux le rôle de surveillance et de mise en garde en cas de dérive. La proposition sera soumise au vote de l’assemblée générale de la société qui se tiendra en mai 2019. Facebook n’a pas souhaité commenter la proposition mais avait souligné dans un document officiel ne pas croire dans les bénéfices d’un président indépendant.

 

20 millions d’euros pour les Lillois de Cooptalis, spécialisé dans la mobilité internationale. La start-up nordiste accompagne les sociétés dans le sourcing des talents internationaux et soutient ces derniers dans leur mobilité professionnelle.

Pourquoi c’est important : Cooptalis ambitionne de devenir la référence mondiale de l’expatriation. «Cette levée de fonds permettra à Cooptalis de poursuivre sa croissance en France et d’accélérer son développement à l’international. Nous souhaitons également poursuivre la stratégie de croissance externe, amorcée cette année avec l’acquisition réussie de la société Link Mobilité, l’un des experts français de la relocation», déclarent Gilles Lechantre et Olivier Desurmont, fondateurs de Cooptalis.

 

FoodTech : Après avoir levé 300 millions de dollars, Postmates accélère son expansion aux États-Unis. La start-up californienne lance son service de livraison à la demande dans 134 villes américaines supplémentaires.

Crédits : Postmates.

Pourquoi c’est important : Avec cette extension, Postmates dessert désormais 550 villes américaines, ce qui permet d’adresser 60% des ménages aux États-Unis selon la société. A ce jour, la jeune pousse basée à San Francisco assure être rentable dans 90% des villes où elle opère. 

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
[TL;DR] Les news Tech qu’il ne faut pas manquer ce 18/10
Samsung: la faille du capteur d’empreinte ne sera pas réglée avant la prochaine mise à jour
YouTube
Les marques ont-elles perdu le contrôle de leurs investissements publicitaires en ligne?
Airbnb double ses pertes, mauvais indicateur avant l’IPO de 2020?
Les offres d’emploi de la semaine
Libra: le G7 exige un cadre juridique
Veepee s’offre la startup Scalia pour unifier ses données produits
Copy link