ActualitéBusinessTech

[TL;DR] Les news Tech qu’il ne faut pas manquer ce 19/04

Tous les soirs, le meilleur de l’actu Tech est dans le TL;DR de FrenchWeb.

TL;DR (sigle invariable) (XXIème siècle) : initiales de « too long ; didn’t read »,
soit littéralement « trop long ; pas lu »
1. (Internet) Pour exprimer que le message qui a été envoyé n’a pas été lu parce qu’il était trop long.
2. (Internet) Pour exprimer que ce qui suit est un résumé du texte trop long.

 

Amazon Prime franchit la barre des 100 millions d’abonnés. Amazon n’avait jamais communiqué précisément sur le nombre d’abonnés à son service Prime jusqu’à présent.

Pourquoi c’est important : Le service Amazon Prime permet notamment en France la livraison en un jour ouvré et constitue un axe majeur du modèle économique de la plateforme américaine d’e-commerce. Dans cette lettre, Jeff Bezos déclare également qu’en 2017 Amazon a expédié plus de cinq milliards d’articles avec Prime dans le monde. Selon la société d’analyses Consumer Intelligence Research Partners, les clients Prime dépensent beaucoup plus que les autres sur Amazon, à hauteur de 1 700 dollars par an en moyenne, contre 700 dollars pour les non abonnés.

Crédits : Amazon.

 

Netflix débloque 1 milliard de dollars en 2018 pour miser sur l’Europe. Le géant américain a dévoilé cette semaine 10 nouveaux projets européens, parmi lesquels 7 séries originales.

Pourquoi c’est important : Désormais disponible dans 190 pays, Netflix compte maintenant 68,3 millions d’abonnés à l’international. Le géant du streaming dépend ainsi à 55% de l’international pour ses abonnés. La progression de Netflix en dehors des États-Unis se ressent sur les performances financières de la firme de Los Gatos. Désormais, la plateforme réalise quasiment 50% de son chiffre d’affaires à l’international. Mieux encore, Netflix prévoit des ventes à l’international supérieures à ses revenus sur son marché domestique. Netflix mettra en ligne en 2018 plus de 100 nouveaux contenus originaux européens (films, séries, documentaires, spectacles), mais aussi provenant du Moyen-Orient et de l’Afrique, soit deux fois plus qu’en 2017.

Crédits : Shutterstock.

 

Uavia lève 2 millions d’euros pour ses drones gérés à distance et sans contact visuel. La start-up française développe des drones compatibles avec la 3G et la 4G.

Pourquoi c’est important : Uavia a vu le jour avec l’ambition de corriger les défaillances relatives à l’usage d’une connexion Wi-Fi ou des ondes radio. Pour cela, la société a eu l’idée d’utiliser le réseau Internet mobile. La jeune pousse basée à Vitry-sur-Seine a ainsi développé des drones compatibles avec la 3G et la 4G et une plateforme cloud qui permet de contrôler ces drones à distance et sans contact visuel. En mars 2015, l’équipe d’Uavia avait démontré l’étendue du potentiel de sa technologie en parvenant à piloter, depuis San Francisco, un drone situé à Evry. Avec ce tour de table, Uavia prévoit d’accélérer le déploiement de sa solution Uavia Robotics Platform et de renforcer ses effectifs.

Crédits : Uavia.

Facebook veut à son tour fabriquer ses propres processeurs. L’entreprise est en train de monter une équipe et recrute des ingénieurs.

Pourquoi c’est important : Au tour de Facebook de vouloir s’affranchir de sa dépendance à l’égard des fabricants de puces comme Intel ou Qualcomm. Quel intérêt a Facebook à construire ses propres puces ? Fabriquer ses processeurs pourrait permettre à l’entreprise de mieux contrôler le développement de ses produits, mais aussi de réaliser des économies une fois les investissements de départ rentabilisés. Pour rappel, l’entreprise devrait bientôt lancer l’Oculus GO, son casque de réalité virtuelle qui fonctionne avec un processeur Qualcomm. Facebook doit également sortir sa gamme d’enceintes connectées, même si le lancement a été retardé par le scandale Cambridge Analytica.

 

7 millions d’euros pour FlexyBeauty et son logiciel de salon de coiffure. FlexyBeauty revendique plus de 4 000 clients à travers la France.

Pourquoi c’est important : FlexyBeauty a développé une solution tout-en-un qui permet aux professionnels de la coiffure et de la beauté de gérer leurs salons et de fidéliser leur clientèle. Avec ce tour de table, la start-up prévoit d’accélérer son développement dans l’Hexagone, mais aussi d’engager son extension en Europe, à commencer par la Grande-Bretagne.

 

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This