ActualitéBusinessTech

[TL;DR] Les news Tech qu’il ne faut pas manquer ce 22/10

Tous les soirs, le meilleur de l’actu Tech est dans le TL;DR de FrenchWeb.

TL;DR (sigle invariable) (XXIème siècle) : initiales de «too long ; didn’t read»,
soit littéralement «trop long ; pas lu»
1. (Internet) Pour exprimer que le message qui a été envoyé n’a pas été lu parce qu’il était trop long.
2. (Internet) Pour exprimer que ce qui suit est un résumé du texte trop long.

 

JPMorgan va ouvrir un campus dans la Silicon Valley pour marcher dans les pas des FinTech. Le campus du groupe bancaire sera érigé à Palo Alto, avec un démarrage des travaux prévu pour début 2019 et une inauguration en 2020.

Crédits : Shutterstock.

Pourquoi c’est important : A l’heure où se multiplient les attaques informatiques et les fraudes bancaires sophistiquées, JPMorgan veut s’appuyer sur ce nouveau campus pour créer des services et des produits financiers répondant aux nouveaux besoins des consommateurs. L’établissement de Jamie Dimon investit beaucoup dans l’intelligence artificielle ainsi que dans les FinTech, start-up spécialisées dans la finance, considérées comme plus adaptées aux besoins des Millennials (17-35 ans), dont la méfiance vis-à-vis des banques classiques est importante.

 

1 million d’euros pour la start-up parisienne Braineet, spécialisée dans l’innovation collaborative. Il s’agit de la seconde levée pour l’entreprise soutenue par des business angels comme Xavier Niel ou encore Marc Simoncini.

Crédit: Braineet

Pourquoi c’est important : Braineet poursuit sa diversification et annonce le lancement d’une nouvelle solution appelée Brainsto. Cette plateforme a pour objectif de favoriser le travail en équipe et l’intelligence collective en entreprise. «Brainsto permet de réfléchir à plusieurs de façon extrêmement rapide, simple et efficace, sur tous les sujets, à la manière d’un Doodle pour le sondage», explique l’entreprise. Actuellement en version bêta gratuite, elle sera proposée dans les prochaines semaines en version freemium. Avec ce tour de table, la start-up souhaite accélérer son développement en France ainsi qu’à l’international.

 

SoftBank investit 100 millions de dollars dans l’application de livraison brésilienne Loggi. Co-fondé par l’entrepreneur français Fabien Mendez, Loggi a levé 111 millions de dollars au total lors de ce tour de table.

Crédit: Loggi

Pourquoi c’est important : Il ne s’agit pas de la première levée pour l’entreprise basée à São Paulo. Également soutenue par Dragoneer Investment Group ou encore Qualcomm Ventures, elle a levé 145 millions de dollars depuis sa création d’après les données de Crunchbase. Basée à São Paulo, Loggi tente de réinventer le secteur de la logistique dans un pays où le transport de biens est traditionnellement long et difficile. L’application développée par la startup permet à des « motoboys » de pouvoir livrer des plats ou toutes autres sortes de marchandises. L’application, qui calcule les frais et le meilleur itinéraire, livre également les produits provenant de plateformes d’e-commerce via des camionnettes. Dans une interview accordée à Bloomberg, Fabien Mendez déclare enregistrer actuellement 3 millions de livraisons avec une croissance de 25% par mois et avoir atteint la rentabilité fin 2017. L’année dernière, elle comptait 300 salariés.

 

Scaled Risk lève 3 millions d’euros pour aider les institutions financières à faire face aux exigences réglementaires. Les banques ont écopé de plus de 120 milliards de dollars d’amendes depuis la crise financière de 2008.

Bertrand Tillay-Doledec, Head of Product, Thierry Duchamp, CEO de Scaled Risk, et Hugo Ratero, Head of Sales. Crédits : Scaled Risk.

Pourquoi c’est important: La start-up parisienne Scaled Risk, qui développe une solution de reporting et d’analyse des données à destination des acteurs de la finance, a bouclé un tour de table de 3 millions d’euros. Dans le cadre de cette opération, la société a été épaulée par Odyssée Venture. Scaled Risk a conçu une plateforme de reporting et d’analyse des données hébergée sur le cloud de Microsoft Azure. Elle vise non seulement à optimiser la gestion des risques réglementaires et le reporting au régulateur, mais aussi à transformer les contraintes réglementaires en une opportunité. Ce tour de table doit permettre à Scaled Risk d’accélérer son développement. «Après quatre ans de R&D et la signature de grands groupes de référence (banques, sociétés de gestion, autorités de régulation), cette levée de fonds permet à Scaled Risk d’enrichir son offre et d’industrialiser son modèle pour répondre à la demande exponentielle d’acteurs de plus petite taille», indique Thierry Duchamp, fondateur et CEO.

Tags
Plus d'infos

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Share This