ActualitéBusinessTech

[TL;DR] Les news Tech qu’il ne faut pas manquer ce 23/07

Tous les soirs, le meilleur de l’actu Tech est dans le TL;DR de FrenchWeb.

TL;DR (sigle invariable) (XXIème siècle) : initiales de «too long ; didn’t read»,
soit littéralement «trop long ; pas lu»
1. (Internet) Pour exprimer que le message qui a été envoyé n’a pas été lu parce qu’il était trop long.
2. (Internet) Pour exprimer que ce qui suit est un résumé du texte trop long.

 

Facebook dément avoir censuré un site parodique belge. Le réseau social invoque des «problèmes techniques» pour expliquer des difficultés d’internautes à partager ces contenus.

Pourquoi c’est important : «Ce sont des problèmes techniques qui ne sont pas liés au contenu» des articles, a assuré le réseau social. Nordpresse avait indiqué dimanche matin sur sa page Facebook avoir reçu «des centaines de messages de gens qui ont vu leurs partages d’articles Nordpresse supprimés de Facebook». Le site affirmait qu’il avait été mis «sur une liste noire» pour ses articles satiriques sur l’affaire Benalla. Dimanche en fin d’après-midi, Nordpresse indiquait que la situation était revenue à la normale. «C’est rétabli, nos publications sont revenues», a indiqué Nordpresse.

 

Google Maps réveille le marché de la cartographie en passant au payant pour les pros. L’annonce de Google a provoqué un afflux de demandes chez les quelques concurrents qui avaient réussi à subsister sur des marchés de niche et peuvent à nouveau rêver de retrouver des marchés plus importants.

De Worawee Meepian / Shutterstock

Pourquoi c’est important : Depuis son arrivée il y a une douzaine d’années, Google Maps a acquis une domination écrasante sur le marché de la cartographie pour les sites Internet. En proposant gratuitement ses services, puis en ne faisant payer que les très gros consommateurs, Google Maps a évincé des concurrents qui jusqu’à son arrivée faisaient payer pour leurs services, dont ViaMichelin et Mappy. Mais le groupe américain vient de renverser la table en abaissant considérablement le seuil de tarification et en augmentant fortement ses prix. Depuis le 16 juillet, les cartes dynamiques (qui permettent par exemple à  l’utilisateur de zoomer) sont payantes à partir de 28 000 téléchargements par mois, alors que le seuil était jusqu’à maintenant de 25 000… par jour. Et le prix par carte dynamique téléchargée est désormais de 7 dollars pour 1 000 téléchargements, contre 0,50 dollar auparavant, soit une multiplication par 14 du tarif.

 

Après Cambridge Analytica, Facebook prend ses distances avec une société américaine d’analyse de données. Le réseau social a décidé de suspendre son contrat avec Crimson Hexagon.

Crédits : Shutterstock.

Pourquoi c’est important : Crimson Hexagon, une société américaine de Boston, affirme que sa plateforme permet à ses clients, dont font partie des grands groupes américains, d’analyser leur audience et d’étudier la perception de leur marque. Selon le Wall Street Journal, les contrats gouvernementaux avec cette entreprise, qui exploite des données publiques de Facebook, n’avaient pas été approuvés au préalable par le réseau social. Depuis 2014, les agences fédérales américaines ont payé plus de 800 000 dollars à Crimson Hexagon pour un total de 22 contrats, ajoute le quotidien américain. Crimson Hexagon a vendu sa plateforme d’analyse aussi à l’étranger, notamment en Turquie et en Russie, où elle a travaillé en 2014 avec un organisme à but non-lucratif lié au gouvernement russe, rapporte encore le journal. Selon lui, la société a reçu par erreur à une reprise au moins des données privées issues d’Instagram, filiale de Facebook.

Tags
Plus d'infos

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This
Fermer